La greffe – 2

Haut : Galipette | Églantine et Zoé
Aime comme Miroir | Aime comme Marie (taille L)
Matériel : 2m de microfibre Bennytex

Je pense me répéter si je vous dis que moi et l’improvisation c’est pas trop ça. Et je ne parle pas qu’en couture ! En général, je trouve un plan/une recette/un programme et je m’y tiens (déformation professionnelle) – j’ai toujours du mal à me lancer dans un truc que j’aurais fait « par moi-même ». Donc à défaut de réaliser mon propre patronage, je tente quelques petits trucs. Après la robe longue cet été, j’ai décidé de récidiver et de mélanger deux patrons que j’apprécie beaucoup pour une édition automnale ! Je vous présente donc Aime comme Galipette ou Galipette comme Miroir – soit l’association de la blouse Miroir de Aime comme Marie et de la robe Galipette de Églantine et Zoé.

9

5

LES PATRONS ET LA COUTURE

L’objectif

Le but, c’était d’avoir une robe toute simple et sans chichi, mais qui fasse un peu moins « chill » (comme disent les jeunes) que mes robes en jersey. Pour que ce soit seyant sur moi il fallait :

  • Quelque chose de plutôt ajusté en haut (j’ai de petites épaules avec une poitrine … conséquente) et de flouter « le bas » j’entends par là les réserves anticipées pour l’hiver et localisées sur le ventre et les cuisses. J’ai une robe « Lola » de chez l’Atelier de Camille depuis 2 ans et je trouve que c’est vraiment la forme qui me met le plus en valeur (enfin à mon avis).
  • Un décolleté, mais pas assez profond pour s’inquiéter de la bienséance toute la journée

Voilà grosso modo le cahier des charges.

10

7

L’assemblage

Je me suis servie de patrons plusieurs fois cousus (je vous ai déjà dis que j’aimais pas  trop improviser, non ?)  :

  • La robe Galipette pour sa forme trapèze (cousue 5 fois)(zéro impro)
  • La blouse Aime comme Miroir pour son décolleté, ses manches, et ses boutons (cousue 3 fois)(toujours pas)

Comme je décalque mes patrons sur du film plastique transparent, j’ai facilement pu les superposer pour obtenir un nouveau devant et un nouveau dos. J’ai procéder en alignant la couture des épaules et j’ai vérifié que les pinces étaient a peut près en face pour les deux devants (en bleu Miroir, en orange Galipette, en rouge ce que j’ai découpé) :

superposition patron

A partir de là, j’ai redessiné des parmentures. J’en ai aussi profité pour ajouter un gros pli au dos. En vrai c’est très facile à faire, si on veut on peut même superposer un 3ème film plastique pour décalquer proprement la « nouvelle » robe … pour ma part je me suis contentée de scotcher les patrons ensemble et d’essayer de découper droit 😉 .

3

2

Pour une première version, j’ai cousu un tissu micro-fibre de chez Bennytex, j’aimais beaucoup le petit motif automnal, c’est chaud, ça ne se froisse pas … et ça ne coûte pas cher si jamais on se foire complètement ! (Ne rigolez pas mais je commence à faire de plus en plus de toiles). En plus le tissu avait plusieurs tâches foncées qui ne sont pas parties au moment de le décatir (cachées sous la boutonnière).

4

LE SEYANT

Je pense en refaire une en tenant compte du REX (pas le chien ^^) à savoir :

  • elle est un peu étroite au niveau des manches – j’ai fait la taille L de Miroir pour avoir les épaules ajustées mais c’est trop petit pour mes bras. (edit : on me glisse dans l’oreillette de tenter cette technique qui a l’air géniale ! merci Mathilde)
  • elle a aussi tendance a tirer vers l’arrière, je pense que c’est à cause du pli – à voir car je déteste replacer mes fringues toute la journée
  • faire un faux boutonnage … Je trouve ça plus joli avec de vraies boutonnières mais si comme moi vous portez régulièrement des sacs en bandoulière, ça a tendance à TOUT ouvrir au niveau de la poitrine. Ce qui peut amener à des situations gênantes …

Et sinon, on ne va pas se mentir, je suis quand même assez contente de moi car ça ressemble vraiment à ce que je souhaitais ! Et vous, vous avez envie de mélanger quels patrons ?

6

1

Merci a ma moman pour les photos ❤

19 commentaires

  1. Elle est vraiment très jolie cette robe, le couleur te va à merveille, et la forme est top ! je ne suis pas sure que tu doives faire une taille au dessus, si c’est juste un problème de bras…. elle tombe parfaitement bien sur les hanches. Il suffit peut être de donner un peu plus d’ampleur aux bras.
    moi, je suis de plus en plus incapable de faire un patron de bout en bout, il faut toujours que je change l’encolure, ou la longueur des manches, ou donner de l’ampleur aux bras, je n’ai encore jamais mixé 2 patrons, mais pour le reste …. je crois que le pire fut ma xéréa, à publier un de ces jours…j’ai tout modifié !
    et d’accord avec toi pour les fausses boutonnières, j’ai toujours peur de les rater, et de gâcher mon travail,
    alors pourquoi se compliquer la vie ?

    J'aime

    1. Merci pour ton commentaire 🙂
      Quand je disais faire une taille de plus c’est pas sur l’ensemble de la robe (puisque c’est deux patrons) mais au niveau du patron ACM … mais après les épaules sont trop larges donc a voir … d’autant que ça dépend beaucoup du tissu choisi 🙂

      Je vais rajouter des photos avec la superposition des patrons 😉

      J'aime

  2. j’adore cette greffe ! et le résultat est vraiment seyant. Je n’ai pas pu m’empêcher de sourire en lisant le REX ….. je pensais naïvement qu’il n’y avait que dans mon job qu’on appelait ça comme ça 🙂

    J'aime

  3. Très jolie greffe !
    Pour ce qui est de la taille, si ce sont bien des manches montées, comme j’en ai l’impression, peut-être que faire l’adaptation proposée par Christelle Beneytout peut suffire et alors il n’y aurait pas besoin d’augmenter de taille (je suis désolée, je n’arrive pas à retrouver sur son blog mais c’est dans l’un des postes concernant le gilet Cannelle). Pour faire court, il faut mesurer la largeur de son bras et de faire pivoter (autour de la pointe d’un compas, par exemple) la manche à la taille prévue (donc, ici L) jusqu’à ce que la largeur bras corresponde à la largeur souhaitée puis de redessiner le contour en faisant attention de reporter les crans aux bons endroits et le bas de la manche parallèle à celui d’origine. L’avantage est qu’on ne change pas la taille pour l’emmanchure, seule la largeur du bras est modifiée. Enfin, si c’est bien là le problème).
    Belle journée
    Mathilde

    J'aime

      1. C’est sûr que c’est difficile à expliquer 😉 surtout sans schéma mais en fait c’est plutôt facile à faire… j’espère que tu trouveras (si je retrouve, je t’enverrais le lien).

        J'aime

  4. Super jolie ! Je suis un peu comme toi, pas super aventurière et pas franchement tendance à faire les choses à la « one again » ! 🙂 Mais j’aimerais bcp savoir faire ! Les seuls mix que j’ai fait pour le moment c’est Aubépine/Datura (mais c’est pas moi qui ait eu l’idée et j’ai suivi le tuto de Sandra….) et Cardamome/Datura (mais c’est pas moi qui ait eu l’idée et j’ai suivi les explications de ma copine Sandrine….)… Super aventurière quoi ! 🙂
    En tout cas je confirme le coup de l’élargissement de la manche avec la méthode du pivot, c’est top, je le fais pour quasi tous les patrons, pour pouvoir caser mes petits biceps bien musclés (hum…)

    J'aime

  5. Bravo pour ce mix de patrons. C’est très réussi. Cette robe me fait vraiment de l’oeil, elle est parfaite pour ma morphologie mais pas sûre d’y arriver. Tout ça me semble compliqué. J’ai pas compris dans les commentaires la méthode du pivot pour élargir les manches. Dommage parcequ’avec mes bras de déménageur ça m’aiderait bien. Ton tissu est génial, je l’adore. Tu es ravissante dans cette forêt aux belles couleurs d’automne.

    J'aime

    1. J’ai le même problème de bras de déménageur et j’ai adapté une manche et emmanchure avec la méthode de Nine Couture :
      http://ninecouture.canalblog.com/pages/7–modifier-un-patron-au-niveau-de-l-emmanchure-et-de-la-manche/26050227.html
      Résultat parfait et franchement inratable tellement c’est clair.
      Je fais de temps en temps des mix surtout de robes, mais le plus réussi que j’ai fait fut la greffe d’un pantalon taille haute et jambe large avec un dos-nu, dans un esprit années 30. Pas si compliqué mais assez long à ajuster, fallait juste oser.
      J’aime beaucoup cette greffe, elle est vraiment réussie meme si elle a quelques tout petits défauts.
      Un REX en bonus : Pour stabiliser une robe, il faut la doubler. Certes c’est du travail en double (forcément…), mais ça change tout au niveau du tombé car en alourdissant l’ensemble, il n’y a plus ou presque de déplacement aléatoire.

      J'aime

    2. @Pascale Je vais mettre le lien dans l’article mais le voici https://christelleben.blogspot.com/2015/05/modifier-la-largeur-dune-manche-sans.html ça a l’air très simple, je pense que je vais rapidement tester ^^ en plus pas besoin de redessiner l’emmanchure …. moi je dis c’est tout bénéf !!

      Et merci pour ce gentil commentaire ^^

      @Françoise W. Merci pour cette autre technique mais je t’avoue qu’a première vue celle de la manche/pivot à l’air un peu plus simple a mettre en oeuvre ^^ Concernant la doublure des robes, je ne suis pas très fan : déjà si on double en synthétique ça fait suer (déjà que la micro-fibre tient hyper chaud) et si on double en coton ça accroche aux collants … je pense qu’en ayant moins de tissu dans le dos ou mieux réparti (fronces au lieu de pli ?) ça pourrait arranger les choses. Merci de ton commentaire ^^

      J'aime

  6. Mais qu’est-ce que tu es jolie dans cette robe qui te sied bien ! La couleur est parfaite pour ta carnation je trouve. Et de plus il y a toute une quantité d’informations techniques dans ton article et les comm. c’est super ! Vive la couture et les filles sympas !

    J'aime

  7. Très belle réalisation. Bravo c’est un mixage réussi.jaime beaucoup le tissu et la couleur et la forme de la robe te vont a ravir. J’utilise presque systématiquement la méthode de Christelle beneytout et ça marche a chaque fois. C’est facile et rapide et je ne me pose plus de question. Des que je vois que la largeur de la manche est trop juste, hop un petit coup de pivot et tout rentre dans l’ordre. Pour le problème du tissu qui plonge a larriere, peut être modifier légèrement les coutures d’épaules pour rétablir l’équilibre. En tout cas bravo. Je suis fan. Sylvie

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s