Planification de la réalisation de ma garde-robe automne & hiver 2019 (3/3)

Réfléchir en amont pour un ensemble cohérent et durable

On se retrouve pour le dernier épisode de la quête de mon dressing idéal, avec en fil conducteur la lecture des livres suivants :

Untitled-1

Pour mettre toute ma démarche au clair (y compris pour moi) et éviter l’indigestion, j’ai décidé de vous poster une série de 3 articles qui seront divisés ainsi :

  1. Introduction [26/11/19]
  2. Réfléchir (analyser ; se définir) [26/11/19]
  3. Esquisser (choisir ses couleurs ; se visualiser – les outils ; quantifier) [02/12/19]
  4. Mettre en oeuvre (faire sa wish-list ; planifier) [10/12/19]
  5. Et après ? [10/12/19]

Si vous n’avez pas lu les premiers épisodes, n’hésitez pas a aller y jeter un œil avant de commencer votre lecture !


4  |  M E T T R E   E N   O E U V R E

Aujourd’hui, c’est le moment de tirer les conclusions de toutes les réflexions menées jusqu’ici : les critères, les couleurs, les formes … ce qu’il reste « à faire » doit presque être évident. Décider quels tissus pour quels patron : une de mes activités préférées, même si à la fin, on ne coud pas forcément.

C’est aussi ici qu’on touche aux limites du Dressing Code et de Dressed : c’est à nous de faire des choix pour la suite des événements.

a) choisir ses tissus

Pour ma part j’ai préféré commencer par les tissus car je ne comptais pas en racheter pour l’occasion : je sais qu’en partant des patrons, la tentation aurait été trop forte « non mais il n’y a pas le métrage », « non mais il faudrait un truc un peu plus (ou moins) fluide », « non mais c’est censé être sans élasthanne » … Bref, je me serais trouvée des excuses pour agrandir encore mon stock ! J’ai déjà pléthore de tissus et de patrons, pas la peine d’aggraver mon cas – en plus, en partant des tissus, on se limite forcément dans le choix des patrons, ce qui n’est pas plus mal.

J’ai donc sorti de mon placard :

  • Les tissus que j’avais achetés récemment
  • Les tissus que j’avais le plus envie de coudre (souvent ceux de la ligne du dessus)
  • Les tissus qui coïncidaient avec ma palette

Une fois que j’ai sorti tout ça j’ai préféré ranger direct tout ce qui ne m’emballait ou ne me motivait pas : ce n’est pas parce que j’ai décidé d’être plus rationnelle que j’ai envie de me forcer. Si l’heure de ce coupon n’est pas arrivée, ça sera peut être le cas plus tard ou sinon je m’en séparerai.

6

J’ai ensuite classé ces tissus par catégorie, selon ce que je pensais en faire : veste, pantalon, haut, robe … Typiquement je préfère « réserver » un tissu qui se froisse pour un haut que pour un pantalon (toujours penser aux contraintes). J’ai découpé des petits carrés et j’ai commencé à tester les associations.

Ce qui m’a marqué c’est qu’il y a beaucoup plus d’uni dans mes choix de tissus qu’auparavant. Alors OUI, il y a 7 imprimés et 5 unis mais allez voir mes articles de l’année 2018. Il y a 6 unis sur 27 projets … Je vois ça comme un signe de maturité chez moi : je commence à accepter mon côté chiant, de fille qui porte du gris et du beige et qui aime ça. J’adore le liberty et les motifs : c’est visuellement beau, mais au final je me reconnais un peu moins la dedans, ça ne colle pas avec ma vie et mon look de tous les jours, il faut assortir, ça me prend la tête, j’essaie 15 trucs, je perds du temps … d’ailleurs presque tous les motifs seront dédiés à la réalisation de robes, ce qui m’épargnera cet exercice !

1

A noter que le dernier chapitre du livre Dressed est dédié entièrement aux tissus : comment les sélectionner, les tissages, les matières, commander sur internet …

b) choisir ses patrons

1 jamasi cousu

Même si je possède pas mal de patrons « jamais cousus » (il a un peu évolué mais je vous mets cet extrait Pinterest issu de cet article) j’ai décidé directement de m’affranchir de la contrainte de « coudre uniquement du nouveau » et pour plusieurs raisons :

  • Le temps : il faut faire une toile et parfois des ajustements 
  • Le manque d’envie : comme pour le tissu, hors de question de me forcer à coudre un projet inédit si ça ne me branche pas
  • Je suis une mamie et j’ai mes patrons fétiches

En fonction des tissus que j’avais choisis, j’ai décidé de piocher dans mon stock de patrons en me disant que j’allais faire au maximum avec ce que j’avais (inédit ou non, donc).

On se retrouve donc avec un mélange entre les vieux de la vieille (Archer, Barbara …) et les petits nouveaux (Ayora …). Le but pour moi étant que chaque pièce aille avec au moins 3 autres pour les tenues « classiques » (veste+haut+pantalon) soit par exemple : 1 haut avec deux pantalons et une veste ou 2 vestes et un pantalon / 1 pantalon va avec 3 hauts ou 2 hauts + 1 veste.

7

Dans les deux livres on nous encourage à ne pas multiplier les clones :

  • « Évitez l’écueil de réaliser toutes les pièces de votre silhouette à partir de la même version du patron. (…) Variez (…) en changeant le décolleté, la longueur, les détails. » Dressed
  • « Quand vous adoptez un vêtement identique en plusieurs coloris, c’est en vérité parce qu’aucun ne s’impose clairement à vous. Dans le meilleur des cas, vous aurez un préféré et délaisserez les autres » Le Dressing Code

Alors je sais que je ne suis pas la seule à ne pas être d’accord car j’en avais déjà parlé en vidéo mais c’est vrai que en général, quand je trouve un patron génial au point d’avoir envie de le recoudre je ne me gêne pas ! J’ai assez de patron pour pouvoir ne pas reproduire deux fois le même modèle : si l’envie se fait ressentir c’est en général que je suis tombée sur une pépite dont la réalisation et le seyant me plaisent, une fringue dans laquelle je me sens bien et belle.
Aujourd’hui j’ai plusieurs vêtements en plusieurs exemplaires (chemises Archer, tee-shirts Patine, pantalons Dressed …) et je porte et reporte chaque version sans exceptions.

tenues 1

Détaillons un peu :

LES VESTES

  • Ayora Pauline Alice, qui a été un coup de cœur à sa sortie en tencel rouille … il me manque toujours le pied pour le matelassage.
  • Barbara République du Chiffon, que j’ai adoré porter à la fin de l’été dans sa version lin-viscose et qui sera probablement géniale en drap de laine gris. J’envisage de mettre des poches à rabats.

4

LES HAUTS

  • Archer Grainline Studio et Albane Chez Machine : une valeur sûre et une petite nouvelle pour mon quota de chemise de la saison. J’en ai prévu plus ou moins 3 : en denim bleu Amandine Cha (pour mon total look jean, cf article 1/3), en tencel kaki et en coton à motif PPMC.
  • Les blouses Atelier Scammit et Dressed : Pour l’instant gros point d’interrogation … sur la Envol car il faudrait revoir la taille et la Zéphir glisse en arrière. Je ne suis pas hyper emballée par ces patrons mais je suis assez limitée par mon stock en terme de blouse ayant  ET des manches longues ET en chaîne et trame … A voir sinon pour une nouvelle édition de Girouette ou pour tester la blouse boutonnée du livre Dressed. Elle pourrait faire une remplaçante à mon patron de Miroir (ACM) qui est nickel au niveau des épaules mais trop juste pour mes gros bras.

3

LES PANTALONS

  • Ginger Closet Case Pattern, c’est décidé, ce coup ci, je me lance, il y en a marre d’attendre de perdre 15 kilos et j’ai vraiment besoin d’un nouveau jean. Ça sera un gros challenge, même si j’ai déjà cousu des jeans, celui ci je m’en fait vraiment une montagne.
  • Le pantalon Dressed, lui et moi vous le savez, c’est l’amour fou. J’en ai (déjà) cousu 3 et je les ai complètement adoptés.

Untitled-2

Pour les robes, il y a moins de pression en terme d’harmonie car généralement je ne porte rien avec (sauf collant et bottes noires). C’est pour cela que je me suis plus lâchée sur les imprimés !

  • Magnolia Aime comme Marie, cousue deux fois à sa sortie (trop petites aujourd’hui, trop courtes à la base), jamais montrées ici mais qui avec quelques arrangements à beaucoup de potentiel car la forme me plait
  • Manzanilla Aime comme Marie, j’ai flashé dessus et je l’ai acheté à la sortie du patron … j’aime beaucoup elle me fait penser à Masala. Il faut que je vous dise que depuis j’ai également acheté Migina dans le même style … J’ai vraiment hâte de les coudre mais il faut du jour échelle assortis à mes viscoses Cousette, et pour cela il faut aller à Rennes … on verra pendant les vacances de Noël !
  • Arum Deer and Doe, comme Magnolia, je l’ai cousu deux fois et ça a été deux échecs. Cette fois j’y crois (et je ferais une toile). J’adore son look hyper simple et je pense que avec les petits carreaux Amandine Cha ça sera super.
  • La robe type Miroir/Dressed, c’est un projet que j’ai déjà cousu l’année dernière et j’aime tellement le style que j’avais décidé au CSF 2018 d’acheter un coupon chez Eglantine et Zoé pour en refaire une. Pour la première version j’avais fait un mélange entre les patrons de Miroir et Galipette. A voir cette fois si je pars du haut du livre Dressed.
  • La robe col roulé Dressed, c’est un projet que j’ai eu en tête après avoir réalisé mes moodboard car il y a une robe vraiment ressemblante … l’idée serait de partir du haut du col roulé et d’évaser le corps, peut être en jersey de laine noir ou gris (cependant je ne suis pas certaine que ça soit assez extensible pour y passer la tête). Le résultat (dans ma tête) serait super élégant et vraiment facile à porter.

8

Et voilà … Je suis super curieuse de savoir ce que vous en pensez ! Pour ma part je suis assez contente de cette « liste » que j’ai essayé de dessiner (mais sans trop de succès LOL). Je pense que je suis assez proche de ce que je porte dans la vie de tout les jours, c’est très axé « pratique » mais ça colle aussi bien à mon style. Je pense que je commencerai par la veste Barbara en janvier car je l’ai déjà découpée.

5  |  E T   A P R E S ?

Vous l’avez compris, le but n’est pas de me forcer à coudre toute une liste de patrons imposés dans tout un tas de tissus imposés. J’aimerais ne pas dévier de mes projets mais je ne m’interdit pas de « coup de tête ». De même je ne compte pas tout coudre à tout prix d’ici le mois d’avril ! Si je couds un tiers, la moitié ou même deux pièces ça sera déjà bien. Pas de pression : la couture est un loisir et il faut que ça le reste.

Je compte bien sûr inclure ces projets dans mes vidéos de « bilan mensuel » mais surtout, a la fin de chaque article je voudrais maintenant proposer plusieurs looks autour de la pièce cousue afin de m’assurer que l’intégration à « l’existant » se fait (ça sera également l’occasion de me donner des idées). J’attends de savoir comment ça se passera mais le fait est que je commence à envisager de faire le même exercice pour l’été prochain. A voir selon le succès de l’expérience : il y aura un débrief à la fin de l’hiver.

2


Si vous avez lu jusqu’ici : merci ! Cette série d’article a été la plus longue et la plus fastidieuse pour moi depuis le début du blog mais je suis contente de l’avoir faite. Pour vous remerciez de votre fidélité, de vos commentaires et de vos visites ici, je vous propose un concours.

Vous avez peut-être vu qu’il y a un concours sur Instagram pour gagner Le Dressing Code OU Dressed … et bien je vous propose de doubler vos chances ici ^^ Le lot est légèrement différent car il n’y aura qu’une seule gagnante mais elle remportera les deux livres et une petite surprise 🙂 Pour cela rien de plus simple, il suffit de vous inscrire sur ce google doc. CONCOURS TERMINé.

Bonne chance à toutes !

96 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s