La greffe

Haut : Highlands Wrap Dress| Allie Olson en taille 10/12
Bas : Robe Rita « Ma garde-robe chic et intemporelle » | Pauline Alice
Matériel : 5m de coton du marché d’Antony

En février, j’ai acheté une robe longue en tencel/jean chez Monoprix. C’était le début de la collection printemps. C’était le début de mon amour pour les robes longues. Je ne suis toujours pas certaine que ça m’aille bien, je ne suis pas non plus certaine que ça ne me tasse pas mais je sais que c’est super confortable et qu’en plus, ça se combine bien avec les épilations un peu douteuses (et je sais que je ne suis pas la seule !). En plus, les robes longues ça a un côté petite fille: c’est pas vraiment une robe de princesse mais c’est déjà une robe qui va jusqu’aux pieds, et ça, c’est pas mal. Disons que 50% de la princessisation est faite.

cc4c22

LE PATRON

Quand j’ai posté la première photo (avec finition) sur Instagram, je pense que c’est la question qu’on m’a le plus posée ! En fait il ne s’agit pas d’un patron mais de deux, j’ai greffé ensemble :

  • le haut de la robe Highland de Allie Olson, cousue a la fin de l’été dernier et approuvée depuis : le haut est pile à ma taille, ajusté comme il faut. Je n’ai jamais eu de mauvaise surprise avec le biais (c’est souvent cette partie qui pêche chez les robes cache-cœurs car ça a tendance à gondoler ou à plisser)(pour info, quand vous devez coudre une partie biaise, n’hésitez pas à réaliser d’abord une couture de soutien à points larges pour empêcher que votre pièce se déforme).
    C’est un « faux » cache-cœur car le dos est élastiqué et le devant est fermé par 2 boutons. La ceinture est décorative.
  • le bas de la robe Rita du livre de Pauline Alice. C’est une robe dos-nu donc pas envisageable pour moi … mais l’arrondi était joli donc je l’ai gardé.

La jonction entre les deux patrons a été sans trop de difficulté.

cc5cc1

LA COUTURE

Les explications de la robe Highland étaient plus claires que dans mes souvenirs – sans doute aussi parce que j’avais un exemplaire déjà cousu sous la main ! ça m’a évité de me poser des questions philosophiques sur le côté ou coudre la petite/grande ceinture etc.

En soit il n’y a pas eu de réels problèmes de couture mais :

  • J’avais acheté un coupon de 3m. Autant vous dire qu’avec l’ampleur et la longueur de la jupe et m’en a fallu 2 de plus !! Je suis retournée au marché quasiment 3 semaines après mon premier achat, prête a allumer des cierges dans toutes les églises qui croiseraient ma route (ben surtout que j’avais déjà découpé tout le haut et la jupe dos …). Gros coup de bol, je suis repartie avec le dernier morceau.
  • J’ai longtemps hésité sur la meilleure manière de réaliser les 15km d’ourlet de la jupe : Très clairement il était hors de question de mettre du biais car je déteste ça mais je ne voulais pas faire juste un surjet surpiqué … et en même temps il fallait réussir a gérer les arrondis du bas de la jupe. J’ai fini par me résigner à faire un petit ourlet tout simple (1ère couture pour former le pli + 2nde couture d’ourlet)

cc8

J’ai rajouté un petit détail qui me plait beaucoup, c’est le revers sur les manches. Il y a plein de manières différentes d’en faire mais dans tout les cas c’est pas bien compliqué et le rendu est sympa … C’est en voyant de nouvelles photos du patron Girouette de Cousette (avec des revers) que j’y ai pensé. Je vais certainement le faire sur ma prochaine version de Girouette également (dans mon 1er article je vous avais dit que je trouvais les bouts des manches « pointus » ça résoudra le problème). Mais je frôle le hors sujet …

cc3cc10

LE SEYANT

Pas mal mais peut mieux faire ! Il y a deux petits points qui me frustrent :

  • Le premier concerne réellement le seyant : il s’agit de la couture taille devant qui est trop basse. Quand je noue la ceinture, la couture entre le corsage et la jupe devant à tendance à descendre et à se voir. Il y a plus grave mais c’est le genre de détail un peu frustrant que malheureusement je ne pouvais pas anticiper : sur la robe de base Highland, les devants sont d’un seul morceau … donc forcément, pas de couture au mauvais endroit !
  • Ensuite il y a l’ourlet de la jupe, qui gondole un peu, surtout en haut, et à tendance à dévoiler l’envers de la jupe, au niveau de la ceinture (ça se voit sur certaines photos).

En dehors de ça, la longueur est parfaite, l’ampleur est jolie même si je trouve que ça fait un peu beaucoup de jupe (enfin c’est le concept donc bon …). C’est validé pour l’été.

cc9