Le choc de simplification

Patron et Marque : Quart Coat | Pauline Alice
Taille : 36
Matériel : Lainage « tabac » de chez Pretty Mercerie

Si vous me lisez depuis quelques temps vous savez que je pense qu’en couture on peut tout faire.

Je l’avais dit sur TN (instant auto-promo) : « Il ne faut pas avoir peur ni se décourager ! S’il y a un projet qui vous tient vraiment vraiment à cœur, mais que vous pensez que, niveau technique, c’est showtime … allez-y !! Avec un découd-vite et de la patience ça marchera dans tous les cas ! Sur internet il y a des tutos pour absolument tout. Je pense sincèrement qu’en couture on peut tout faire (bon, peut-être pas parfaitement du premier coup) avec de la patience et un peu d’acharnement. Il faut se challenger un peu ! » Aujourd’hui j’en suis toujours persuadée et j’ajouterais même que si on débute on est plus motivé à – en vrac : coudre, découdre, faire des efforts, subir quelques ratés sur un projet, s’il nous tient beaucoup a cœur que sur la 5ème housse de coussin « pour se faire la main ».

Pourquoi je vous parle de ça ? Je vous explique …

quart 6Quart 1

J’ai cousu mon 1er Quart il y a deux ans (ici). C’est une pièce qui m’avait pris du temps, qui était complexe – mais pas irréalisable. Depuis, mon niveau de couture s’est amélioré (en tout cas j’aime à le croire). Et pour Noël ma petite sœur m’a demandé un manteau … Après passage en revue du stock, elle a opté pour le Quart. J’aurais pu faire une version « toutes options » mais :

  •  Marie n’était pas fan des plis sur le côté
  • J’avais un temps limité – une journée de couture, pas plus.

Comme pour le sport, il y a les exercices de base (genre les pompes) et les exercices simplifiés (les pompes, mais sur les genoux). J’ai donc simplifié le manteau (épuré ?) :

  • Boutonnières machines au lieu de boutonnières passepoilées : énorme gain de temps pour un résultat qui n’est pas si différent. En tout cas je trouve qu’il est plus joli d’avoir des boutonnières machines bien faites que des passepoilées approximatives …
  • Pas de fermetures Eclair au bas des manches : Comme elles n’ont un rôle que décoratifs, ça n’a pas d’importance
  • Pas de plis sur les côtés : Histoire de goût. Je n’aime pas trop, Marie non plus et je les avais déjà supprimés sur ma version.

Plus : une planche de patron très claire à décalquer, un col cheminée bien plus simple à coudre qu’un col tailleur, des poches prises dans les coutures plus simples que des poches passepoilées, un pas à pas photo … on a du diviser la difficulté par 2 ! Ce sont ces petits détails qui prennent beaucoup de temps au final. Après un samedi de couture, j’avais terminé. Et je pense qu’une débutante motivée peut largement y arriver …

quart 4quart 5

Parlons un peu du tissu maintenant … Il s’agit d’un lainage commandé il y a 2 ans, il me semble, chez Pretty Mercerie. Ça avait été une énorme déception tant la couleur n’avait pas de rapport avec ce qu’il y avait sur le site (et ça m’était déjà arrivé avec eux avant). J’ai gardé le tissu mais évidemment je me suis abstenue de recommandé depuis. Je sais qu’ils ont tout un tas de partenariat et une excellente com’ (sauf en orthographe) m’enfin « Chat échaudé craint l’eau froide ». Il s’est avéré toutefois parfait pour le Quart de Marie (je désespérais de savoir quoi en faire un jour) et facile à travailler.

Malheureusement vous ne pouvez pas voir la doublure mais il s’agit de quasi la même que sur mon manteau Gérard soit une flanelle à carreaux, mais dans les tons marrons. Comme d’habitude j’ai doublé les manches avec de l’antistatique pour pouvoir facilement l’enfiler avec un pull.

Reste une petite boulette : comme sur ma 1ère version, j’ai fait 8 « vraies » boutonnières au lieu de n’en faire que 4 et coudre directement la moitié des boutons … ça prend plus de temps à l’habillage.

quart 8quart 2