Jazz, première version

Patron :   Jazz | Ready to sew
Taille : 44
Matériel : Lin lavé noir Cousette

Ready to sew, c’est une marque que j’ai cousue à seulement deux reprises. Au tout début j’avais été agacée par toute l’hystérie autour des marques lancées en 2017 (je ne sais pas si vous vous souvenez mais il y avait quasi un lancement par semaine, c’était une folie). Depuis les choses ont changé, Ready to Sew s’est implantée dans le paysage durablement et je dois dire que je la suis (la marque) avec attention. Je trouve qu’il y a beaucoup de personnalité dans ce qui est proposé et surtout de continuité. J’ai la sensation que les patrons forment un tout assez homogène dans un style identifiable et complètement portable (car malheureusement – à mon avis – plusieurs marques sacrifient « la vraie vie » au nom d’éclats stylistiques discutables)(bref).

Franchement c’est l’une des marques où beaucoup de patrons me trottent dans la tête depuis un moment et j’ai bien envie de me pencher plus sérieusement sur tout ça, en commençant peut être par ré-exploiter les patrons de Jude et Jumpy qui sont toujours dans mes placards … Mais aujourd’hui on va parler d’une nouvelle acquisition faite pour cet été : la combinaison Jazz.

110

L E   P A T R O N

Jazz, je pense que tout le monde en a entendu parler l’année dernière ! A la base il s’agissait d’un patron « classique » avec plusieurs versions qui a été remasterisé en version e-book avec pas moins de … 80 versions. Financièrement c’est rentable car a 17.80€ l’ebook ça vous fait 20 centimes le patron !

Contrairement au patron Magnésium de Ivanne Soufflet où le nombre de versions possibles m’avait laissée perplexe et pleine de doute, cette fois ci j’avais déjà une idée de ce que je voulais faire. Une version été avec des manches (pour cacher mes gros bras) et boutonnée devant. J’avais déjà eu un coup de cœur pour la version short présenté sur le site et je me voyais bien avec la version pantalon pour commencer ! J’ai donc opté pour la version n°32.

Il faut savoir que j’ai déjà cousu pas mal de combinaisons (en toile ou pas) et de salopettes et il est assez rare que le résultat soit concluant. Comme le gras de mon corps persiste à vouloir se placer de manière proéminente sur mon ventre, souvent les combi accentuent ce visuel « désagréable » et j’ai l’air enceinte alors que non. A ce jour je ne porte quasiment plus que ma combi Metropolitan jersey de ACM et je songe à me refaire une Dominique de RDC, car ma première version en viscose est décédée.

Autant dire que je mettais beaucoup d’espoir dans ce patron !

7

Donc, pour cet e-book il y a 8 livrets d’explications et 10 planches de patrons A0 (5 pour les bas, 5 pour les hauts & manches). Evidemment les patrons sont aussi proposés en A4 mais ayant un traceur au bureau je ne me suis pas gênée. Pour savoir quelle planche imprimer pour quelle version du patron il y a un ficher récap, il faut juste le suivre ! Par contre petit bémol, les pièces se superposent donc il faut décalquer.

Compte tenu du nombre de modèles et de tailles disponibles, les métrages de tissus ne sont pas indiqués. J’ai donc découpé toutes mes pièces et je les ai placées au sol afin de faire une estimation de mon métrage. Pour un 44 j’ai commandé 3.5m et c’était largement suffisant car j’ai pu faire une robe dans mes chutes. J’ai pris la décision de ne pas faire de toile car je n’avais pas envie de sacrifier tout ce qu’il me restait de tissu à toile pour un seul projet (en plein confinement !) … bon c’est un peu quitte ou double car je prenais le risque de gâcher 3 mètres de « beau » tissu mais j’ai été joueuse 😉 En plus la combi est plutôt ample donc il était assez peu probable que ça soit trop petit, d’autant que je suis partie sur un 44 (ce qui me paraissant grand, même si ça correspondait à mes mesures les plus hautes).

Niveau construction, rien de trop compliqué, on a :

  • un décolleté en V fini avec une parmenture
  • un corsage devant (sans pinces) et dos
  • des manches avec bracelets des manches
  • un pantalon à poches italiennes
  • une ceinture

64

L A   C O U T U R E

Jazz a été un plaisir à coudre ! Déjà parce que le lin, ben c’est cool : ça ne lustre pas sous le fer, ça ne s’étire pas dans les arrondis, ça ne glisse pas … en plus c’est du lin lavé donc je trouve que ça froisse moins que du lin « classique » et en plus c’est super opaque. Bon en revanche, il faut surjeter car ça s’effiloche mais je vous avoue que je le fais sur chaque projet, lin ou pas !

J’ai quand même noté quelques petites choses :

  • C’est bien dessiné mais avant de coudre je n’avais pas remarqué que le pantalon était froncé sur la couture au corsage (devant et dos). Vu les surépaisseurs de tissu, je n’ai pas fait de fronces dans la zone des poches, en plus j’avais peur que ça les fasse bailler.
  • J’ai sous-piqué mes enformes et j’ai fait une couture machine dans le dos pour la maintenir. Il est recommandé de le faire à la main mais je vous avoue que comme ce n’est pas très visible et que je ne trouve pas ça moche, j’ai préféré me simplifier la vie.
  • Je me suis « amusée » à faire quelques surpiqûres, au niveau des épaules, des côtés jambes et … des fesses – c’est ma hantise que ça craque donc en général je fais couture + surjet 4 fils + surpiqûre ^^ si avec ça, ça ne tient pas quand je m’assieds !
  • J’ai complètement zappé les bracelets des manches donc j’ai fait un ourlet normal.
  • A titre indicatif, je fais 1,67m et j’ai fait un ourlet de 3cm (4cm en théorie)
  • J’ai également oublié de découper la ceinture (oui, je ne devais pas être très concentrée ce jour-là !) du coup dans les chutes j’ai découpé deux bandes sur la totalité de la laize que j’ai cousues ensemble pour éviter que ça soit trop court et que je puisse faire un joli nœud. Bon, c’est un peu trop long finalement et je peux carrément faire deux tours … et en plus j’avoue ne jamais la mettre, je ne trouve pas que ça rende très très bien.

En plus de tout ça, j’ai fait un « gros » changement par rapport au patron d’origine : les emmanchures. J’ai une carrure épaules plutôt petite à la base, avec plusieurs tailles de différences entre les épaules (en 38 voir 36) et le bas (42-44) et Jazz est plutôt ample, avec des épaules tombantes. Déjà que ce n’était pas trop mon truc, la ça en devenait presque ridicule ! il y avait quasi 6-7cm en trop à mon goût sur chaque ligne d’épaules – autant dire que même avec un ajustement narrow shoulders ça n’aurait pas suffi (on gagne max 3cm, ensuite ça change trop l’emmanchure pour ne pas modifier le patron de la manche). J’ai donc superposé avec la chemise Archer – version ajustée – pour redessiner les emmanchures et la tête de manche. L’effet un peu oversize est toujours présent (et je vous avoue que ce n’est toujours pas mon truc) mais maintenant je le trouve proportionné au reste de la combi, on a plus l’impression que je suis déguisée !

29

A V I S   G É N É R A L   &   I N T E G R A T I O N

L’avantage de la combi c’est qu’on est habillé en entier directement, sans avoir besoin de réfléchir aux assortiments à faire – Cela dit, en noir c’est pas trop compliqué. J’ai beaucoup porté cette combinaison depuis que je l’ai cousue et je la trouve vraiment très confortable car elle est très ample, elle ne colle pas, on est très libre de ses mouvements et en été c’est appréciable (et le choix du tissu contribue à cette sensation).

Je sais que c’est le style mais après avoir vu les photos de ma version longue et short (qui arrive bientôt) je ne peux pas m’empêcher de me dire que du 42 aurait été largement suffisant, voir du 40. A souligner aussi que vu la taille que j’ai fait la fourche est trèèès basse (bien plus que sur les photos des modèles du site) et que j’ai les cuisses qui frottent (en été, toi même tu sais). Je me dis que ce changement de taille serait à tenter pour une version hiver même si je ne sais pas trop en quel tissu je pourrais la coudre (si vous avez des idées ..? du denim ?).

Je la porte sans ceinture car franchement le rendu avec n’était pas très flatteur : déjà ma taille est bien plus haute que la jonction haut/bas et ensuite le lin lavé n’est pas fluide du tout donc ça ne blousait pas joliment ! Et puis c’est plus relax comme ça ^^

En gros : j’ai bien conscience qu’on est pas sur un pièce hyper sexy et/ou flatteuse et que probablement ça serait mieux si c’était un point plus petit MAIS c’est d’un confort suprême et je n’ai aucun regret pour cette première version !

85

10 commentaires

  1. J’adore ! J’ai justement commandé l’impression en A0 de Jazz, et du lin lavé également. Je suis encore plus impatiente en voyant ce que tu as fait ! J’hésite à commencer par une version longue, ou courte pour l’été. Comme tu as fait les deux semble-t-il, tu préfères laquelle ?

    J'aime

    1. J’ai énormément porté la version courte en vacances mais pour la vie de tous les jours la longue est plus adaptée a mon goût et puis je pense que tu peux la porter plus longtemps dans la saison … après ça dépend de la météo !

      J'aime

  2. Très jolie version… j’en suis à ma 3ieme, effectivement c’est large, pas la combi la + sexy du monde… mais qu’est ce qu’on est bien dedans!!! Pour l’été c’est top, je ne les quitte plus! Et je pense comme toi en refaire une version + ajustée pour l’hiver…

    J'aime

  3. Très belle version!
    Du coup, petite question pour justement réparer un « craquage » au niveau des fesses : as-tu une astuce? une technique? une recommandation.?

    J'aime

  4. J’adore ton interprétation ! Tes emmanchures sont juste parfaites pour ta morphologie. Je vais me repencher sur ce patron pour lequel j’avais préféré Jean Paul à l’époque où j’avais découvert Ready to Sew. Comme JP a été un bonheur à coudre et que je la porte beaucoup, ça mérite un réexamen… Comme toi, j’apprécie le fait que cette gamme de patrons ait une unité de style bien définie, et à mon avis, pas mal de potentiel adaptatif aussi. De vrais bonnes bases en somme.

    J'aime

  5. Superbe ! J’aime beaucoup l’univers et les patrons de Ready to sew. J’ai coucu Jazz 2 fois, une première en version robe lors de la sortie du premier patron mais un peu trop large, puis une version robe différente après la sortie de l’ebook. Comme toi j’aurais pu la faire en une taille voir 2 au dessous, surtout que je l’ai cousue dans de la double gaze, ce qui ne lui correspond peut-être pas le mieux.
    Ta version en lin lavé est très réussie bravo 🙂

    J'aime

  6. Coucou
    C’est très drôle parce que ma première version de Jazz (version salopettes) était aussi en lin lavé noir de chez Cousette 😂
    Par contre, c’était raté. Déjà, je fais du 48 aux épaules et 52-54 aux hanches, du coup j’ai dû grader (pour le pantalon, je n’ai rien touché, c’est très ample, mais la ceinture intégrée au haut de la salopette ne faisait pas le tour), ensuite ce tissu m’a donné du fil à retordre. Ma toile était parfaite, je me suis pourtant retrouvée avec un parachute une fois la couture terminée. Seule explication : le tissu s’est détendu. J’ai tout décousu trois fois et j’ai dû retailler le bas pour avoir une fourche correcte. Deux bobines y sont passées, tout ça pour que niveau confort ce soit passable et que l’épaisseur du tissu me gène pour le tombé.
    Une deuxième version en lin non lavé et plus léger m’a confirmé que c’était bien le tissu qui avait bougé et que, même si elle est plus confortable et se porte bien, la fourche a un vrai problème : un peu basse et tendance à blouser devant tout en tirant derrière. Après, c’est peut-être mon derrière lui-même qui pose problème…

    J'aime

  7. Bonjour et merci pour cette article très intéressant.
    Pour moi la combinaison est vraiment la pièce la plus compliquée de la garde-robe cousu main car il faut gérer des ajustements complexes en haut et en bas. Un vrai casse-tête !

    Je pensais à cette combinaison Jazz pour commencer en version short. Mais je la vois vraiment comme un vêtement détente donc quand est-ce que je pourrai réellement la porter …

    Belle journée à toi.

    Céline

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s