Jude

Patron et Marque :  Jude | Ready to sew
Taille : 42
Matériel : Coupon jersey

Je sais pas vous mais des fois, il y a des marques, j’ai envie que ça le fasse, j’ai envie que ça marche mais … ça colle pas. J’ai un peu l’impression que c’est le cas avec Ready To Sew. J’ai envie que ça fonctionne, il y a plusieurs modèles que j’apprécie mais au moment de coudre ça vire toujours à la cata (love me please love me …)(pas toujours à cause du patron hein, mais juste les astres ne s’alignent pas).

Parlons un peu de Jude, ma seconde tentative après Jumpy-le-pantalon-trop-moulant-ou-on-voit-ta-cellulite-a-travers.

SONY DSC

LE PATRON

Jude est au choix : une robe ou un haut avec manches 3/4 ou manches courtes. Les manches sont raglans ET plissées, en deux morceaux (ou 3 si vous prenez comme moi la rallonge manches mi-longues). Pour rajouter au plissé, tout le bas de la robe est froncé. Sur le papier ça ne me ferait pas forcément rêver mais étant donné que je n’ai pas encore vu de version moche, je me suis lancée.

Le PDF fait 33 pages (version haut et version robe séparée), avec des calques par taille. Là ou la galère a commencé pour moi, c’est que le PDF est protégé. Ce n’est pas gênant si votre PC est relié direct à votre imprimante … Mais si ce n’est pas le cas et que vous voulez sélectionner le calque de votre taille + les pages qui vous intéressent (pages 13 à 33 pour mon cas), l’enregistrer en PDF sur une clé pour aller l’imprimer ensuite, ben c’est juste pas possible en fait. Du coup j’ai du imprimer les 33 pages avec toutes les tailles, soit un petit gaspillage de papier quand même (et c’est dommage de ne pas pouvoir profiter du travail effectué). Pour clore sur ce chapitre, j’en ai fait part à la créatrice qui m’a répondu que c’était sa manière de se protéger de certains petits industriels de la mode peu scrupuleux 🙂

SONY DSCSONY DSCSONY DSC

LA COUTURE

Si l’impression du patron a été contrariante, mes ennuis ne se sont pas arrêtés là. J’ai découpé une première version de la robe dans un joli coton ramené de la boutique Bibop et Lula de Carnac il y a plusieurs années. S’il n’y a pas eu de difficulté technique (après il faut aimer faire des fronces), le rendu était carrément moche. Mais genre vraiment. Imaginez un effet mi-Goldorak mi-La petite maison dans la prairie. Un volume énorme aux niveaux des raglans en mode bourrelets de bras … C’était vraiment pas heureux. Et en même temps, j’ai envie de vous dire, sur les instructions c’était bien écrit « un tissu fluide et fin » donc … ça m’apprendra.

J’ai donc tout arrêter pour me tourner vers un autre tissu, pourtant pas préconisé à la base – le patron est pour chaîne et trame – un sweat léger. Pour info, j’ai cousu la robe en février, c’était pas trop déconnant comme choix ^^. Me voila reparti pour des fronces partout : bien écrasées à la vapeur on a de la purée moins l’effet boudin, même si juste devant, sous le bras, je trouve encore que ça fait une espèce de boule inesthétique (photos en dessous).

SONY DSCSONY DSC

J’ai aussi eu un problème avec l’encolure, puisqu’elle est assez dégagée sur les épaules mais pas du tout devant ni derrière : ce n’est pas trop mon habitude. Dans la version coton c’était juste bizarre et dans la version jersey, c’était inesthétique (en plus le jersey est plus lourd, ça tirait sur les côtés, on voyait les bretelles de soutif, toussa). J’ai donc décousu et remplacé par une bande d’encolure.

Je me suis abstenue de coudre les poches histoire de ne pas rajouter de volume.

SONY DSC

LE SEYANT

Si vous regardez la photo juste au dessus, vous comprendrez que je parle de robe effet mono-bloc ou monolithique non ? Disons qu’on peut avoir une impression de gros bloc gris. Mais a côté de ça, elle est pratique à porter (unie, gris et en jersey, on a du mal a faire plus pratique) et elle a un côté moderne qui colle sans doute un peu plus à mon style que ce que je couds habituellement, il faut bien le dire.

SONY DSCSONY DSCSONY DSC