Magnésium

Patron :  Magnésium | Ivanne Soufflet
Taille : 42
Matériel : Coupon de lainage marché d’Antony

Cet hiver, entre deux épisodes de « Marie Kondo » sur Netflix et après la couture de mon manteau gris Opium, je me suis rendue compte de plusieurs choses : il me faut plus d’uni  (en manteau en tout cas) car c’est ce que je porte et il me faut du structuré, les trucs tombants aux épaules ça m’est passé et avec le poids que j’ai pris ça a tendance à faire « petit tas ».

Exit donc Gérard (que je ne pouvais plus fermer de toute façon), qui a trouvé une seconde vie auprès d’une collègue ; et j’avoue avoir mis de côté le manteau Montmarte également. Restent les grands vainqueurs Montaigne (kaki) et Opium (gris), des formes simples et seyantes, des couleurs passe-partout : exactement ce que je cherche en ce moment. J’y songeais déjà l’année dernière mais je me suis dit que c’était le moment parfait pour ajouter une touche de camel à tout ça (et qui sait l’année prochaine ça sera du noir ou du bleu marine !)(whouhou, qu’est ce qu’on est fun par ici) – en vrai j’adore les manteaux colorés mais force est de constater que

  1. Ce n’est pas ce vers quoi je vais en premier,
  2. On s’en lasse,
  3. C’est plus difficile à assortir.

Bref, je suis partie à la recherche du lainage parfait avant de chercher un patron, et ça n’a pas été simple ! Il existe tellement de nuances de camel, de la plus froide à la plus chaude ; de textures ; de compositions … que ça m’a un peu fait tourner la tête ! J’ai fait tous les magasins de tissus de la route de Lorient en trouvant du « pas mal » mais je voulais vraiment quelque chose de chaud, en laine, qui ne se froisse pas … c’est quand j’avais renoncé que j’ai fini par croiser un coupon sortant un peu du lot au marché d’Antony. La couleur était parfaite et le tissu bien épais. Très épais. Trop épais ? Il s’agit en fait d’une double couche de lainage, assemblée sur le même principe que la double gaze. C’était la première fois que je voyais ce genre de tissu et sur le coup je me suis dit qu’ au pire je le dédoublerais (lol hein).

16

10

11

L E   P A T R O N

Pour ce manteau, je savais parfaitement ce que je vouais :

  • Un col tailleur
  • Des poches paysannes
  • Une coupe droite
  • Des épaules assez ajustées

Le but c’était vraiment d’avoir un truc structuré et seyant, qui fasse un peu élégant tout de suite. Faute d’avoir vraiment d’autres idées de patron en tête qui me plaisent (à part le Garance du Laboratoire familial …) j’ai pensé aux 1001 versions de Magnésium de Ivanne Soufflet.

Ivanne Soufflet, c’est une marque que je n’ai jamais cousue … et c’est quand même dingue, parce que son livre « Grains de couture » fait partie des tous premiers que j’ai achetés (je l’ai toujours d’ailleurs). C’est aussi une marque dont je n’entends que du bien et un peu comme pour Atelier Scämmit, ça parait trop beau pour être vrai.

8

Avant de me lancer j’ai tout de même fait un petit sondage sur IG auprès de celles qui avaient cousu le manteau et j’ai reçu un nombre record d’avis ! (quasi 60) Je vous fais un petit résumé de ce qu’on m’a dit avant que je m’y mette avec mes commentaires en italique :

→ Ça taille grand – J’ai fait une toile en 38 qui était trop juste aux emmanchures, j’ai donc fait une version en 42 avec un gros ajustement sur la longueur des épaules en suivant ce tuto – attention, cette modification n’est possible que jusqu’à 2 cm avant de vraiment altérer la forme des emmanchures et manches.

→ La coupe est évasée – Je n’y avais pas du tout fait attention mais en effet, le manteau est trapèze. Comme ce n’étais pas l’effet recherché, j’ai « corrigé » les pièces côtés entre la taille et le bas (je suis passée du 42 au 38)

→ Il y a beaucoup d’options – C’est vrai ! Heureusement que je venais avec une idée déjà en tête car avoir tellement de choix peut être quasi angoissant ! Pour vous aider à vous projeter, il y a plein de belles versions présentées sur le blog de IS.

→ Il y a beaucoup (trop) d’explications – C’est vrai aussi, en ouvrant le fichier zip, j’ai eu un petit moment de latence : deux versions de la planche, deux versions des instructions, 5 fiches « SOS » (…) : il y a de quoi se sentir submergée. Je ne sais pas si en étant débutante j’aurais apprécié tout le travail fourni à sa juste valeur – il y a tellement de choses qu’on ne sait plus où donner de la tête et c’est juste trop, ça parait insurmontable. Moi on me dit 50 pages d’explications j’ai l’impression que je vais coudre un truc qui va dans l’espace.
Concernant les instructions à proprement parler vous avez le choix entre la version « full » de 51 pages et la version « light » de 28 pages (!!!). En terme de finitions vous avez également des options  proposées selon votre degré d’exigence … ça optionne dans tout les coins quoi..

→ Les finitions ne sont pas très pro – Alors là, ça revient à ce que je viens de dire, vous avez plusieurs niveaux de finitions proposés ; à vous de trouver celui que vous recherchez mais ce n’est pas forcément facile dans la masse d’info (du coup) ! Au niveau des enformes par exemple on vous proposera ou des les maintenir en utilisant des bandes collantes ou avec un glaçage classique.
Là ou ça m’a plus gêné c’est au niveau du col : il est d’usage d’avoir un col un peu plus petit (et éventuellement coupé en biais) afin que quand le vêtement soit porté, on ne voit pas le col dessous ressortir : ici ce n’est précisé qu’à l’étape de la couture de la pièce.

15

12

7

En dehors de ça, et pour votre complète information : le patron n’est vendu qu’en PDF. Vous pouvez acheter le patron seul (et ça fait déjà beaucoup de versions), le patron ET un ensemble de compléments ou juste les compléments. Comme je souhaitais un col tailleur, je me suis orientée vers le pack « toute option » puisqu’il n’est dispo que dans celui ci.

L’ensemble coûte 12.90€ ce que je trouve hyper raisonnable compte tenu de ce qu’on peut faire avec et du boulot fourni (même si vous ne lisez pas les 50 pages d’explications ou n’en avez pas l’utilité, on peut reconnaître qu’il y a eu du taf!).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Source : Ivanne Soufflet

Les marges de couture ne sont pas comprises. La planche de patron peut être imprimée en A4 si vous avez beaucoup de temps libre (75 pages quand même) ou en A0. Je me souviens de ce moment où Florent m’avait appelée (un poil paniqué) pour me dire « Non mais tu es sûre qu’il n’y a pas un problème parce que ça fait 3m de long quand même !! ».

Je pense avoir fait le tour sur le patron, si vous avez des questions, n’hésitez pas à les poser en commentaires et je ferai de mon mieux pour y répondre.

6

13

9

L A   C O U T U R E

Je vous en ai parlé au début de l’article, le tissu que je me suis retrouvée à coudre était très très épais ce qui fait que j’ai un peu « déconné » comme dirait mon père. J’ai par exemple pris le parti de ne pas thermocoller la totalité des parmentures, ce que j’ai vraiment regretté par la suite (le tissu a tendance a gondoler sur le bas de la parmenture), idem pour les cols, qui auraient finalement mérités un peu plus de maintien.

J’ai également dédoublé le tissu sur certaines pièces pour pouvoir gérer au mieux les sur-épaisseurs, principalement au niveau des pointes du col tailleur. J’ai eu peur que ça se voit mais à priori ce n’est pas le cas.

Le dernier point sur lequel j’ai eu du mal avec ce tissu c’est sur les devants, au niveau de la couture devant/parmenture : malgré tout le repassage et la vapeur possibles, la couture gonflait invariablement comme si elle n’avait jamais vu un fer à repasser de sa vie. J’ai dû me résoudre à faire une couture à la main a l’intérieur pour les plaquer ensemble !

Concernant le reste de la couture, il y a assez peu de choses à dire :

  • J’ai dessiné les poches que je souhaitais sur le format – en terme de taille et hauteur – de celles du manteau Opium,
  • Je me suis fait plais’ sur la doublure avec un magnifique polyester (oui on associe rarement magnifique et polyester mais bon) de chez Mondial Tissus, avec en bonus un biais impeccablement posé,
  • Je n’ai pas beaucoup aimé la technique le couture du col, qui est pourtant plus simple que celle j’utilise habituellement, mais je trouve qu’il a une forme bizarre  – en fait c’est peut être plus le patronage qui me gêne, d’autant plus que je trouve l’ensemble col/revers un peu petit par rapport au manteau.

5

2

A V I S   G E N E R A L

Magnésium a été un de mes gros projets de l’hiver car il a fallu gérer un tissu hyper épais et pas très coopératif et aussi parce que c’est la première fois que je me lançais dans un ajustement aussi « pro » pour mes épaules.

Au final je suis assez satisfaite du résultat : il colle à mes attentes, est très chaud, je peux le fermer et mettre un pull en dessous. En revanche j’ai quelques regrets concernant :

  • l’ajustement que j’ai fait et qui à mon avis aurait pu être un peu plus poussé
  • le tissu – je trouve qu’il gondole par endroit et qu’il arrive à être EN MEME TEMPS très épais ET à faire ressortir tous les défauts, que ce soit les points que j’ai fait pour le glaçage qui sont hyper voyants en bas, où les marges de couture des poches passepoilées !
  • le col – je le trouve un peu petit en proportion et il a tendance à rebiquer même si j’ai essayé de marquer le pli au max

17

4

29 commentaires

  1. Il est trés joli ton manteau et en effet la méthode pour poser le col n’est pas vraiment la méthode pour poser des cols tailleurs Mais celle-ci est bcp plus simple et plus aisée pour un tissu épais Moi aussi je trouve les patrons Yvanne S trop fournis au point de s’y perdre mais je reconnais que le travail qu’elle fait sur chaque patron, c’est du gros gros boulot
    A bientôt
    Pascale #purcoton

    J'aime

    1. ça me rassure de ne pas être la seule a être effrayée par toutes les explications ! maintenant je sais faire le tri et prendre que ce qui m’intéresse mais je m’interroge vraiment sur les bienfaits de cette surenchère d’info pour les débutants (puisque ses patrons sont régulièrement conseillés pour eux)

      J'aime

  2. Un gros boulot pour un résultat satisfaisant au final. Et la taille est parfaite, aussi bien aux épaules qu’aux hanches. Je trouve important de pouvoir le fermer, avec tout le travail qu’il représente. Bravo!

    J'aime

  3. Joli résultat. La forme trapèze ne m’était pas apparue de prime abord.
    L’ ensemble est harmonieux, forme, couleur et doublure au top
    Petite question : comment fait on pour préparer un tissu en laine avant la couture ?

    J'aime

    1. Non moi non plus mais c’est vrai que quand on voit la planche on se rend compte que c’est vachement évasé ! mais je suis assez contente de ma modif, ça ne fait pas « boule » pour autant ^^

      J'aime

    2. Ma maman qui lit les commentaires m’a dit que je n’avais pas répondu a ta question et c’est vrai !! Pour les lainages personnellement je fais comme pour le reste : en machine programme laine ou en cycle court (celui qu’on utilise en général pour toutes les fringues) 30min 30° 🙂

      J'aime

  4. Très très belle réalisation et il ne faut pas oublier qu’on a tendance à être plus sévère avec une couture pour soi même que pour un vêtement acheté, et c’est dommage car ici il tombe parfaitement bien en terme de fit porté, de couleur et de forme générale.
    Pour le revers du col qui a tendance à rebiquer, il y a la méthode de coudre, sur la partie extérieure (=pas la parementure), un ruban à l’intérieur de la ligne de pliure et légèrement plus court (-0.5 cm) que la longueur totale. Celà aide le tissu à rester en forme, comme sur les vestes tailleurs classiques ;-).

    J'aime

    1. Effectivement j’ai souvenir d’un truc comme ça en version simplifiée dans les patrons de Pauline du genre une fine bande thermocollée ^^ maintenant je sais a quoi ça sert!!
      Merci en tout cas 🙂

      J'aime

  5. Je trouve que cette couleur vous va très bien au teint.
    Si en plus il est confortable c’est parfait de plus il tombe bien, et je ne suis pas choquée par la taille du col.

    J'aime

  6. Ton manteau est magnifique ! Quel boulot ! Certes on voit un peu le glacage mais le fit est vraiment top, la couleur très belle et cette doublure magnifique ! Je viens de finir opium et c’est quand même un boulot de dingue un manteau ! (Ce qui en passant me fait beaucoup réfléchir sur comment peut on vendre un manteau 100euros. Moi j’en ai déjà eu pour 100 euros de tissu !!!). Bref bravo !!!

    J'aime

    1. Merci beaucoup 🙂
      Je suis assez d’accord avec toi : c’est ce que j’aime le plus coudre mais ça prend du temps pour être bien fait ! Acheter en magasin ça me laisse de plus en plus perplexe ^^ (même si évidemment je ne couds pas tout)

      J'aime

  7. Il est superbe ce manteau, je trouve qu’il a des belles proportions et qu’il tombe très bien sur toi. La taille du vol ne me choque pas. Pour l’avoir également cousu je confirme que ce n’est pas toujours facile d’arriver à s’y retrouver parmi toutes les explications et les différentes options, mais ce qui est sur c’est qu’on pourra coudre de nombreux modèles à partir de ce patron et donc le rentabiliser !

    J'aime

    1. Bon et bien ça ne fait que confirmer ce qui se dit, a vouloir faire trop bien on fait surtout trop ^^ en revanche c’est vrai que toutes ces options ça laisse rêveur … mais bon la encore je ne sais pas si je vais oser franchir le pas tellement il y en a !
      Merci en tout cas ^^ et pour le col, vu les commentaires je pense que ça doit être dans ma tête alors

      J'aime

  8. Je suis admirative ! Bravo pour tout ! Pour la réalisation de ce manteau en lainage qui tombe impeccable (je ne vois pas les petits défauts), pour le choix de la couleur, pour le travail d’ajustement (c’est chronophage chez moi), et enfin pour cette couture « réfléchie et raisonnée ». Et merci pour ton ressenti et tes critiques sincères à propos du patron et du livret. Bizzz

    J'aime

    1. Merci merci ^^ je te rassure c’était mon premier « vrai » ajustement et ça m’a bien pris une soirée(sur une toile) avec 4 ou 5 essais juste pour ça !! Moi qui suis pas vraiment patiente c’est un miracle je n’ai pas juste lâché l’affaire…
      Pour la couture j’ai pas trop de mal a lâcher en ce moment : je fais plein d’autres trucs, je couds pour d’autres gens et je ne peux plus voir la taille de mes fesses en peinture donc bon ^^’

      J'aime

  9. Tu as réalisé une très jolie pièce. Tous les ajustements sont parfaits. Pour moi, il est impensable d’avoir un manteau qu’on ne peut pas fermer. Je suis d’accord avec toi, le col est un peu petit et le tissu marque. Mais si tu ne l’avait pas dit, sans doute ne l’aurais-je pas remarqué. La doublure est géniale. Au final, il te va super bien, il est élégant et classique. Bravo

    J'aime

    1. Pendant un moment je me suis satisfaite de manteaux qui ne fermaient pas (et que je portais avec des grosses écharpes) car il y a une trop grande différence entre ma carrure épaules et mon tour de hanches, en particulier si c’est une coupe ajustée. Ici j’ai du bol qu’il soit évasé a la base, je pense que ça a pas mal aidé ^^.

      Merci en tout cas !

      J'aime

  10. Bonjour,
    Tout d’abord, bravo pour votre réalisation ! Un manteau ce n’est pas rien et, pour avoir des finitions pro c’est compliqué sans, justement des techniques et du matériel de pro.
    Par ailleurs, j’avais une question sur le format A0: entre les 2 proposés, quelle est la différence ? L’un se concentre sur une seule page, et l’autre sur 2 de mémoire… y a t’il superposition des pièces sur le premier ?
    Merci d’avance si vous pouvez m’éclairer 😉

    J'aime

Répondre à Domi66 Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s