Grisaille métropolitaine

Patron et Marque : Metropolitan | Aime comme Marie
Taille : L sans marges de couture
Matériel : 2.5m de sweat Isabel Marant (marché d’Antony), 2 oeillets, 1.50m de cordon noir

Bon en vrai c’est quand qu’il fait beau ? Non parce que déjà redescendre de mon petit nuage de Lisbonne c’était dur mais alors revenir en plein mois de novembre … Depuis mardi dernier je passe mes soirées vautrée sur le canap, sous le plaid et tricot à la main, plus du tout envie de coudre !  Du coup ça tombe bien j’avais pris pas mal de retard sur le blog ^^

L’année dernière au CSF, l’Annexe Dilettante fille avait une super combi Metropolitan marinière, et elle m’avait vraiment tapé dans l’oeil. Après moult questionnement sur le seyant et le bien fondé de la chose j’ai commandé le patron mi-avril. Il faut pas mal de tissu mais ça tombe bien, au marché d’Antony, les coupons font quasi tous 3m ! Dès le début j’ai effectué quelques modifications (après avoir demandé conseil à Marie Gabrielle) en rallongeant le haut de 5cm.

SONY DSCSONY DSC

Il y a assez peu de pièces, tout se fait assez logiquement et en une soirée j’avais a peu près fini. Toutefois, plusieurs points pas tip top :

  • Il y a des repères sur la pièce manche (le milieu et un côté … mais on sait pas lequel) et pas de repère ni sur le devant ni le dos (WTF ?).
  • Le biais du col est super méga long !!!! Comme il est censé être coupé sur le pli – Pour ma part j’ai demandé de l’aide sur TN : j’ai fini par mesurer sur le papier la longueur de mon encolure (devant et dos) et enlever 20% à la longueur totale … et ça baille encore pas mal.
  • Il n’y a pas de biais de ceinture dans les pièces alors qu’il est utilisé à un moment.

Du coup comme je vous l’ai dit j’ai bricolé mon encolure mais elle poche un peu devant : j’ai coupé une bande de tissu 20% plus courte que l’encolure ;
j’ai d’abord fermé les abouts par une couture endroit contre endroit sur ces petits côtés, en prenant un élastique formant une boucle d’un côté, afin de pouvoir y passer un bouton ;
j’ai replié en deux la bande envers contre envers en marquant bien les angles des abouts que je venais de coudre ;
j’ai épinglé en répartissant la matière et j’ai surjeté ;
j’ai maintenu le surjet à l’intérieur avec une couture à l’aiguille double sur le corsage, sous le biais.

SONY DSCSONY DSC

A côté de ça, j’ai appris quand même pas mal de truc, notamment au niveau de la mercerie utilisée : le hotspot T30 (pour les ourlets) et le formband T12 (enlève l’élasticité, utilisé pour les poches italiennes). Autant vous dire que c’était totalement inconnu des mercières du coin et que j’ai tout commandé sur internet .. la vidéo proposée par ACM sur l’emploi de ces thermocollants est utile (perso j’en avais jamais entendu parlé)(et le thermocollant a placer au niveau des oeillets est super important aussi ^^).

Parlons maintenant du seyant et de la coupe de la chose :

  • Contre toute attente (non parce que vu sur un cintre, la combi fait 2m de long et à l’air d’un machin mort) j’aime bien le style et surtout c’est hypeeeeer confortable. Genre pyjama. C’est royal. En plus le fait qu’il n’y ai qu’un bouton à enlever fait que pour aller aux WC (non mais c’est un vrai sujet quoi) c’est super rapide et pratique (comparativement à la Brass in Your Pocket dont je vous reparlerais).
  • Gros gros ENORME point noir au tableau : le dos. Alors la, grosse incompréhension. Je semble être la seule à qui ça fait cet espèce de trou béant/bosse affreuse dans le dos. Impossible a porter dans débardeur en dessous du coup.
  • Idem pas fan de l’encolure que je trouve trop dégagée au niveau des épaules (on voit les bretelles de soutif si on a rien par dessus). J’ai modifié l’encolure dans ma version suivante mais j’ai toujours ce trou infâme dans le dos … mais pour la 3ème je pense avoir la solution.

SONY DSCSONY DSC

Les +
+ Le style. L’air de rien, la combi ça change de ce qu’on voit.
+ Le confort absolu

Les –
– Les imprécisions du patron
– L’encolure qui arrive a bailler et pocher en même temps
– L’ouverture dos

Avis Général
Même si quand on lit l’article on dirait que c’est un enfer ce n’est pas le cas !! C’est très rapide à faire (perso j’ai tout assemblé à la surjeteuse) pour un résultat assez bluffant et d’un confort rarement égalé : résultat j’ai direct remis le couvert pour une seconde version que je porte encore plus et la 3ème est coupée. J’essaye de résoudre les problèmes au fur et a mesure, je vous tiendrais au courant …

SONY DSCSONY DSCSONY DSC