Complexes

Marque et modèle : Pauline Alice | Sorell
Taille : 40
Métrage et fourniture : 1,50 (finalement plutôt 1,20-1,30 mais en 150cm de large !) de gabardine Julian Lopez

Il y a des patrons comme ça, quand on voit le dessin, notre coeur chavire. C’est ce qui est arrivé avec le Sorell. Et puis après il y eu le douloureux moment de lucidité ou tu te dis que non, ça ne va être possible. En effet, morphologiquement parlant tu ne ressembles à ta soeur ni de près ni de loin.

Bref, j’ai vu Sorell, je l’ai aimé mais ce n’était pas forcément réciproque. Je m’explique : suite à des variations de poids relativement importantes ces dernières années (du genre +30kg, -15/-20kg etc. au début de mes études) j’ai du gras genre PARTOUT (sur le concept, je sais, il n’y a pas de quoi s’alarmer). Il y a des moments ou je trouve ça horrible et d’autres ou ça va. Je fais du sport plusieurs fois par semaine, je mange des fruits et des légumes (parfois je craque mon slip aussi). Mais bon, j’ai des cuisses et des fesses bien présentes et surtout du ventre (fesses et ventre, le theme du jour). Comme si j’étais constament enceinte du repas que je viens de prendre. Et ça ben c’est bof. Mais alors avec un pantalon taille haute, comment dire …4

 2

C’est comme si tout ce que tu trouvais affreux chez toi se trouvait en 1ère page du Monde (j’avoue j’allais écrire « Ouest France » mais bon ^^)(Ils ont une rubrique « insolite » pas mal héhé), bien exposé. Une experience mi-douloureuse/mi-traumatisante.

Et pourtant j’adore ça les tailles hautes : le look que ça donne, rétro et classe, la taille marquée, les fesses remontées, l’effet longues jambes (selon les gens, ici, pour moi, je ne trouve pas que c’est le cas, ça serait même plutôt le contraire). Je n’ai regardé les photos que hier et finalement – à ma grande surprise – ça allait. J’avais déjà fait un tri mais ça allait. Aucune photo n’a provoqué de syncope ou d’envie d’aller courir un semi pour éliminer mon bol de soupe et mon jambon fumé (devant l’épisode 2 de Vikings et avec une compote en dessert si vous voulez tout savoir)(je suis en train de chercher à savoir si j’aime bien ou pas – la série, pas la compote)(je vais bientôt être à court de série : Nashville et Grey’s sont terminées, GOT ce week-end mais-pourquoi-déjà-que-10-épisodes-???).

6

Toutefois ce n’est pas ce qui me met le plus en valeur, et je pense que vous serez d’accord. Ce n’est pas non plus spécialement mon look de tous les jours, je pense que je porterais pour les occasions un peu plus chics que le simple fait d’aller au travail !

Maintenant parlons un peu technique : je le place 2nd en difficulté dans les patrons PA derrière le Quart, même s’il n’y a, là encore, rien d’insurmontable (On vous a préparé un tuto avec tellement de photos que s’en est presque ridicule !) et qu’en plus il est facilement « simplifiable ». Histoire de ne rien oublier je vais y aller point par point :

– Les poches
Poches italiennes devant, poche pour montre gousset, choix entre poche passepoilées ou plaquées derrière … Si vous ne trouvez pas votre bonheur, on ne peut plus rien pour vous !

Comme il s’agit de ma première version j’ai fait « La Totale » en choisissant les poches passepoilées au dos (vous commencez à me connaitre, moi j’aime bien ça). La technique proposée par Pauline pour celles-ci est « innovante » – ou du moins elle l’était pour moi, qui ai peu pratiqué le pantalon. J’avoue que je pense préférer la méthode que j’avais avant (plus simple) mais la sienne fait de jolies finitions. Ici, après les avoir faites j’ai dû les ratiboiser car mon tissu marquait trop :/.
Pour la poche gousset on peut évidemment se contenter du rabat ou carrément l’enlever (ce que j’ai fait sur mon short) mais je me devais de tester les instructions 😉 alors j’en ai fait une vraie ! Pas vraiment difficile, le seul truc ou j’ai eu du mal, c’est la surpiqure de la ceinture, par dessus le rabat : Pas facile d’avoir un truc net et droit avec la surépaisseur, d’autant que j’avais fait un peu n’importe quoi avec mes marges de couture (humhum).

1

– La braguette
Je flippais à mort de la braguette ! Pourtant tout s’était bien passé avec le pantalon Colette mais je ne sais pas, j’avais la trouille de me planter. Ben pas du tout. En prenant le temps et avec les schémas s’est allé impeccablement du début à la fin. (A nous deux Maurice !)

– Les finitions intérieures
C’est vraiment dommage que je n’ai pas pris de photo de l’intérieur du pantalon parce qu’honnêtement ça valait le détour ! (mais aller voir chez Annie Coton !). La doublure des poches est très présente (surtout avec les poches passepoilées) donc si vous aimez vous faire plaisir sur ce genre de détails, prenez un tissu qui rend bien sur l’envers et l’endroit (voir carrément utilisez l’endroit vers l’intérieur du pantalon ^^) et surtout prenez un tissu fin si votre tissu principal marque. C’était le cas pour moi et j’ai dû découper toutes les poches – la mort dans l’âme – d’autant que je les avais toutes bordées de biais liberty :/.

Après même si la sujeteuse facilite les choses, il y a moyen de faire du très propre et joli avec du biais.

7

Encore une fois, je vais me dispenser des « +, –  et avis général » même si je pense avoir été beaucoup plus critique dans mon article que pour la Xerea. Toutefois je ne vais pas non plus aller jusqu’à vous vendre du 100% objectif.

Je peux seulement vous dire que je me suis fait un short à partir du patron qui me convient mieux et que je prévois d’en coudre un (pantalon) en jean pour ma petite sœur. C’est un projet qui n’est pas forcément très long (vous enlevez les poches arrières et la poche gousset et hop, vous gagnez 2h ^^) mais qui demande un peu de patience et de minutie.

Si je perds 10kg un jour je ne dis pas que je ne m’en referais pas un en jean, que je porterais avec une petite marinière (on a le droit de rêver)(j’ai des rêves précis héhé). En attendant je vais tester le Maurice que j’ai depuis quelques mois.

Je ne dis pas que ce pantalon n’ira pas à quelqu’un qui fait 10kg de plus, hein, qu’on soit bien claires. Juste que pour moi, je n’ai pas le physique qu’il faut pour que j’arrive à obtenir l’image que j’aimerais voir. 😉 Je pense que les blogueuses sont assez familières avec ça : la différence entre comment on se voit ou on pense être et la vérité des photos ^^

5

________________________

Chemise de folie : Zara, collec actuelle – Vernis : Essie, Cute as a button

En attendant, moi je ne peux pas faire de vidéo comme Annie Coton, mais pour rester dans le thème du jour …