L’entente parfaite

Marque et modèle : République du Chiffon | Juliette (+ Sorell de Pauline Alice)
Taille : 40
Métrage et fourniture : 1,25m de tissu Atelier Brunette

On se retrouve avec un peu de couture ! (enfin !)(nan j’ai toujours pas sorti ma MAC mais j’ai du stock, beaucoup de stock !).

EQuand j’avais commandé mon tissu chez Un Chat sur Un Fil, la nouvelle collection Atelier Brunette venait de sortir … mais comme d’habitude ces tissus sont cheeeeers ! J’avais donc décidé de prendre 1.25m au lieu du 1.5m préconisé (il n’y a pas de petites économies ma bonne dame ^^).

Après avoir découpé ma 1ère version je me suis dit que c’était une boulette car c’était juste déjà entre la hauteur du corps et celle de la parmenture. Et puis finalement … En raccourcissant direct sur le patron de 5cm (pour rappel sinon pour moi c’est trop long et ça ne ferme pas au niveau du ventre ^^) et en découpant sur le tissu déplié (tétris, mon ami) j’ai réussi à tout découper et à même avoir des chutes.

A

Sauf que c’était sans compter sur mon étourderie légendaire (reprochée depuis le CP je pense)(tare quasi mortelle en math de terminale S) et en fait j’avais découpé deux fois la même parmenture de col … or le tissu Atelier Brunette à un « sens », il n’est pas de la même couleur des deux côtés. Pas de grand-chose mais ça se voit et quand on paye un tissu à ce prix on veut que ça soit parfait ^-^.

Par un gros coup de bol j’ai quand même réussi à faire passer une 3ème parmenture (dans le bon sens)(j’ai vérifié genre 15 fois avant de couper) dans ma chute.

D

Niveau modifications :

  • J’ai décidé de corriger au niveau des hanches étant donné que c’est ce qui m’avait problème sur la première. Pour cela j’ai utilisé le patron de la chemise Johanna et j’ai retracé les contours bas pour qu’ils correspondent.
  • J’ai aussi baissé les pinces de 1.5cm mais ce n’est pas assez.
  • Comme ça me gênait aussi sur la première à cause du côté rigide que ça apportait je n’ai rien entoilé et j’avoue que ce n’est pas dérangeant, et j’ai l’impression que c’est plus léger comme ça.

En bref j’adore la couleur et la forme !

Pour les photos je la portais avec mon short Sorell (jambons à l’air cette fois)(la doublure est une chute de ma 1ère Juliette ;)).

B F

_____________________________________________

Pour en revenir au Sorell, on m’a demandé sur TN ce que j’en pensais par rapport au pantalon Colette de la Maison Victor que j’avais fait pour ma petite sœur et j’ai pensé que c’était une bonne idée de développer un peu 😉

  • La différence majeure se situe au niveau de la taille : normale chez LMV et haute chez PA) donc potentiellement pas de problème de gros ventre (mais bon je n’ai pas testé le Colette sur moi). En revanche je pense que le dos doit être moins joli.
  • Les jambes sont peut être un peu moins larges chez LMV mais je n’ai pas vérifié.
  • Le Colette est à mon avis beaucoup plus facile car en dehors des poches italiennes et de la braguette, il n’y a pas de détails techniques (pas de poches au dos, pas de passants de ceinture …) et les explications étaient suffisantes –  enfin je ne me suis pas monstrueusement vautrée. En revanche, autant que je me souvienne il y avait un truc qui me chiffonnait avec le bord de la ceinture mais je ne me souviens plus quoi.

J’aurais tendance à dire que si vous voulez juste « voir » ce que ça donne, Colette peut être une alternative à Sorell, pour autant le style reste assez différent à cause de cette histoire de taille. Pour des finitions plus soignées et plus de techniques, Sorell conviendra mieux 😉 en plus il y a un super pas à pas ^^