La revanche

Patron et Marque : Elisalex | By Hand London
Taille : /
Matériel : 1,50-2m de satin de coton (Marché St Pierre),
1m de dentelle (Mondial Tissu),
1m de doublure antistatique,
une fermeture éclair de 40cm.

6

Vous l’avez remarqué je ne suis pas une grande fan de coudre pour les autres (et ne parlons pas de tricoter) a part pour ma sœur (qui de toute façon récupère aussi toutes les cousettes dont je me débarrasse) et ma maman. Je m’étais essayée à coudre le short Stone pour l’amoureux (donc à l’époque où j’avais un amoureux) et il s’était avéré beaucoup BEAUCOUP trop petit. C’est toujours un peu ce qui me bloque, ça et le niveau d’exigence des personnes.

Pour ma sœur, je sais qu’elle s’en fiche, pour ma maman … ben je suis sa fille :), je lui couderais un mouchoir qu’elle serait fière de moi (pourquoi s’embêter à faire des Carmes, je vous le demande). J’en ai conclu que l’amour rend aveugle, même aux finitions douteuses. Le problème c’est quand on coud pour quelqu’un d’autre, dont l’amour est moins débordant (genre le reste du monde).

En l’occurrence ma Lisette (Lisa de son état) m’a demandé mi-août, au cours d’un week-end ou je squattais – encore – sa maison, si je pouvais lui coudre une robe pour aller à un mariage en octobre en Bretagne (je ne vois pas pourquoi elle m’a donné ce détail, genre il ne fait pas beau en octobre en Bretagne)(PARCE QUE LE RESTE DE LA FRANCE C’EST LA CALIFORNIE PEUT ÊTRE ? Bordel).

392 4

Sur le concept j’ai dit oui et on a passé quelques heures à regarder des robes et patrons. Elle voulait un truc « avec de la dentelle en haut » et niveau forme j’ai bataillé pour un truc de ce style (je suis fan) mais Lisa a plutôt opté pour la Elisalex – à cause du joli dos décolleté – sans la jupe. Enfin avec une autre jupe quoi. J’avoue que après m’être pris deux râteaux avec ce patron, mon envie de retourner au charbon était ultra limite. Mais les amies ça sait trouver les mots (ou plutôt les captures d’écrans) pour motiver :

IMG_20150721_114350(Oui, son amoureux insinue que je ne suis pas cap)

Les autres détails se sont réglés par mail : jupe froncée, jupe à plis, jupe cercle ? Lisette n’avait pas forcement de notion de la différence et du coup on est parti sur le plus simple, la jupe froncée avec une belle ampleur pour que ça tourne. Pour le haut, elle voulait un bustier tissu et la partie supérieure (épaules et manches) en dentelle. Comme selon la dentelle choisie j’avais quelques doutes niveau solidité (imaginez ce moment où elle lèverait les bras et la dentelle se déchirerait au niveau de la couture bustier ?) j’ai décidé de faire un bustier tissu et tout un corsage dentelle qui viendrait s’y superposer.

8 7A la faveur d’un autre week-end fifilles j’ai déboulé à Beauvais City avec machine et surjeteuse pour installer mon atelier clandestin (dans son salon). Ont commencé les toiles. Ouioui LES toileS. Ce n’est pas dans mes habitudes mais quand on veut du travail bien fait … et surtout quand on sait à quel point ces putains de découpes princesses sont capricieuses !!!! Entre ça et les plis inexpliqués sur les manches (j’ai fini par utiliser celles d’un autre patron, en rabotant la tête de manche), il aura fallu 3 toiles pour valider le corsage total. On est ensuite passé à la toile du bustier, histoire de régler la profondeur du décolleté et la hauteur au niveau des aisselles (ne pas gêner l’emmanchure mais cacher le soutif). Ça ne m’a pas empêché de refaire des ajustements sur le bustier définitif.

IMG_20150905_150706(Les bâtards de plis en question)

Assez peu d’autres choses ont été faite ce week-end là puisque j’avais oublié la pédale de la surjeteuse (…). M’enfin j’avais déjà bien bossé.

Une fois rentrée, j’ai fini le reste de la robe sans trop d’encombre. J’ai cousu la jupe et la doublure (la doublure n’est pas froncée mais à 4 plis d’aisance – 2 devant, 2 derrière) et j’ai posé du biais à cheval sur l’encolure et le bord des manches. J’ai rajouté un bouton en jais de ma grand-mère à l’arrière parce que je trouvais ça moche ce petit espace en haut de la FE (d’ailleurs vous faites comment vous pour le « combler » ?).

5101Le week-end dernier c’était le grand essayage et … l’ourlet. Bon il a encore fallu reprendre un peu les manches qui pochaient dans le dos mais … TADAAAAAM ! Alors je suis parfaitement réaliste il n’y a rien de foufou ici, ce n’est  pas « difficile » techniquement (c’est pas un Quart Coat ^^ il est surtout question de patience ici !) mais je suis assez fière de la tête qu’elle a, et j’adore les photos ! (le modèle ça joue).

Je la trouve plutôt réussie et classe et en plus elle pourra être réutilisée en cas d’enterrement. Pour moi le pari est relevé !

❤ ❤ ❤

A la demande générale je vous fais l’épilogue de l’histoire : la réaction du monsieur ! (vu de chez moi)

Ben écoutez ça ne lui a fait ni chaud ni froid, il a trouvé que les manches pochaient a l’arrière (okok, véridique) mais globalement il n’était pas séduit plus que ça et trouvait que ça faisait de grosses fesses ! Si vous voulez sa réaction officielle, elle est dans les commentaires 😉