Comment matelasser un tissu ?

Ces derniers temps, on a vu pas mal de Bernadette (République du Chiffon) matelassées. Et moi, agneau-brebis-mouton ou pas, j’adore le rendu ! En particulier les versions de Bee Made ou bien même le «modèle d’exposition » du site. Sauf que voilà, moi j’ai jamais matelassé un tissu .. ; je me suis dit que je n’étais sans doute pas la seule dans le cas et que j’allais vous montrez comment j’avais fait.

Il ne s’agit évidemment pas de donner un cours de quoi que ce soit ou de ramener ma fraise (m’enfin si un peu, mais c’est mon blog et c’est le concept) mais uniquement de vous montrez comment j’ai décidé de procéder.

1. Tout d’abord j’ai découpé mon tissu (sans dec) : je ne vous mets pas de photo, hein.

2. J’ai acheté ma ouatine chez Mondial Tissu. Il s’agit d’une ouatine thermocollante vendue au rayon thermocollant (donc), d’environ 5mm d’épaisseur. La largeur est d’1m à environ 7,50€/m. 1,50m est plus que suffisant pour matelasser la taille 36 de Bernie.

1

3. J’ai ensuite découpé la moumoutte et retiré les marges de couture aux endroits que j’ai considéré comme chiants (genre le col pour pouvoir faire une parmenture propre qui ne rebique pas.

2

On vérifie que tout match bien.3

4. On thermocolle avec le fer côté tissu (ça marche pas sinon).

4 5

5. J’ai décidé de faire mon matelassage à 45° soit dans le sens du biais. Pour qu’il y ai une continuité des coutures j’ai d’abord cousu les côtés et bien repassé. Limite on peut faire une petite couture main pour rabattre les marges.

Je n’ai pas de pied spécial. Donc méthode « à l’ancienne » :

J’ai tracé des traits au stylo frixion (qui part au fer à repasser … mais faites un essai avant ! ça peut laisser des traits blancs) en utilisant les lignes de ma planche de découpe. Au niveau de la distance inter-couture j’ai pris la largeur de ma règle (enfin équerre ici) comme ça hop, deux traits à chaque fois, et parallèles.

6 7 8Je précise que après avoir tracé les traits dans le dos j’ai bien cousu les côtés … mais on peut le faire avant.

6. Y a plus qu’à coudre !

20150323_19453420150323_194540 J’avoue tout : ces deux dernières photos ont été prises avec mon portable …

7. Personnellement j’ai tout mis à laver après (dans une taie) pour enlever les résidus de stylo étant donné que je m’y étais reprise à plusieurs fois pour faire des coutures comme je voulais et que ma doublure était rouge (et le rouge ça déteint).

Et voilà ! Si vous avez des remarques conseils que je pourrais intégrer à l’article, n’hésitez pas 😉