Tatie Danielle (pardon)

Patron et Marque : Danielle | République du Chiffon
Taille : 36
Matériel : Jean brut, sans élasthanne Atelier de la Création

Comme tous les ans, ma sœur a eu droit a sa « commande » pour Noël. D’habitude elle a la bonté de piocher dans mon stock, mais cette année, elle s’est fait plaiz’ en faisant le tour des boutiques pour me ramener … Danielle.

Les salopettes et moi, c’est comme avec les jeans à trous : on a une relation un peu ambivalente. Je suis toujours un peu perplexe, j’aime bien mais c’est pas mon style mais en même temps pourquoi pas … Jusqu’à maintenant je m’étais cantonnée à coudre Turia de Pauline Alice, dans ce registre. Une pour moi, et une version short pour Marie. Au début je me suis dit qu’elles devaient être un peu pareilles, mais j’avoue que non, le style est très différent. Bon, peut être pas TRES différent, mais différent ^^ surtout au niveau de la taille, qui est basse chez Danielle (sinon les poches sont différentes, les systèmes d’attaches, etc)(je vous laisse regarder les dessins techniques).

Honnêtement, j’aime beaucoup la dégaine de Danielle : elle a l’air relax, pas prise de tête et confortable avec une paire de baskets et un pull.

danielle8danielle10

Le tissu et matériel

Une fois n’est pas coutume, commençons par le tissu. Pas facile de trouver du demin sans élasthanne au CSF ! J’ai fait plusieurs tour avant qu’une âme charitable m’indique qu’il y en avait au stand de l’Atelier de la Création … ce qui est plutôt amusant étant donné que c’était une boutique que je fréquentais régulièrement à Lyon. Je cherchais le truc le plus simple possible, donc du brut.

Pour les coutures, j’ai utilisé pour la 1ère fois du fil « jean » pour les surpiqûres, ou cordonnet. Je ne vous cache pas que les réglages ont été un peu galère !

Pour le reste – boutons et boucles – je voulais de la couleur laiton, j’ai donc pioché dans mon stock et pris les boucles de ma Turia. Parce oui, ils vendent des boucles un peu partout, mais je n’ai pas réussi a en trouver couleur laiton (celles ci venaient de Carrefour). Pour vous dire, chez Mondial Tissu, ils vendent des kits boutons laiton et boucles … cuivrées … comment dire … NON.

danielle5danielle9

La couture

Beaucoup de morceaux, donc beaucoup de marges à rajouter et de découpage. Franchement, si ça n’avait pas été ma sœur ^^ je deviens de plus en plus paresseuse et récalcitrante aux marges non incluses !

La couture s’est relativement bien passé, tout s’est bien emboîté à quelques détails près :

  • La finitions des bretelles : Normalement il faut replier deux fois les marges et coudre comme ça. Vu l’épaisseur de mon tissu, ça aurait été très très compliqué et les surpiqûres n’auraient pas été nettes. J’ai donc surjeté les marges et cousu directement repliées. Franchement, c’est pas très propre, surtout quand on fait un nœud pour bloquer la bretelle ! A refaire, je choisirais de doubler les bretelles avec un voile de coton comme la Turia. Les bretelles sont peut être un peu courtes aussi si vous dépassez la stature de référence.
  • La fixation des pattes sur le côté du dos (celles sur lesquelles sont fixés les boutons) m’a paru aussi un peu brumeuse. Ce n’est pas un point compliqué en soi mais je me souviens être restée pensive face aux explications pour avoir un résultat propre.
  • Je n’ai pas réalisé la couture de renfort dans le dos, à la base des bretelles … du coup ça a craqué au 1er enfilage sur 1cm. Parfois il faut suivre les explications !

danielle1danielle2

Afin de gagner du temps et que mes surpiqûres soient plus nettes, j’ai fait le choix de réaliser de fausses coutures rabattues. En gros on coud normalement envers contre envers et on surpique à 1mm du bord de la couture réalisé et à 6-7mm.

Enfin, j’ai sauté sur l’occasion de coudre Danielle pour prendre le cours Artesane sur la couture du jean, toujours dans l’optique du Ginger Jean. Ça serait mentir que de dire qu’il m’a passionné, d’ailleurs je ne pense pas l’avoir regardé jusqu’à la fin. Il y a une grosse partie au début dédiée à la présentation des différents types de jeans (slim, skinny, bootcut …) qui ne m’a pas appris grand chose et je pense que c’est pour ça que j’ai regardé la suite d’un œil distrait. Toutefois j’ai apprécié la partie sur les « conventions » car c’est ce qui fait qu’on a l’impression que le jean sort du magasin (taille des points, espacements …). Le patron du jean proposé avec le cours a également l’air plutôt sympa. Je tenterais peut-être un second visionnage quand j’aurais pris mon courage à deux mains pour Ginger !

danielle11danielle7

Le seyant

Tout le long de la couture, j’ai eu un petit doute sur le fait que Marie allait bien pouvoir passer dedans ! Mais j’ai suivi le tableau de taille et le fit est impec ! Elle trouve que ça fait les fesses plates mais je crois que c’est un peu la malédiction de la combinaison.

Je la trouve objectivement plutôt réussie (sauf cette histoire de bretelles qui me chiffonne) et le look me plait. Je ne dis pas que je n’en ferais pas une pour moi.danielle3danielle4

Bon anniversaire Marie ❤

21 commentaires

  1. Vraiment canon, et ta sœur la porte à merveille !!
    Elle est sur ma tdl depuis un an … j’aime beaucoup beaucoup le style sur ta frangine mais elle est toutes finettes!! Pas sûr de l’effet sur un 40-42 😌

    J'aime

  2. Ah qu’elle est canon cette salopette, j’ai le patron, l’envie, mais pas le courage, ça me fait un peu peur aussi la salopette !
    quand même je me demande, pourquoi nouer les bretelles et pas utiliser le système bloquant des boucles ?

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s