Titus ou le début de la couture masculine

Patron et Marque : Pull Titus | La Maison Victor
Taille : S sans marges
Matériel : 1.75m de Molleton Cousette

La couture pour les autres, a priori, c’est pas vraiment mon truc. Non que je sois une grosse égoïste mais un peu quand même (rapport au fait que mon temps libre est compté). Donc, hormis Noël et les anniversaires ou je fais du home made pour ma môman et ma soeur, rien. Sauf cette année, puisque Florent m’avait dit qu’il voudrait bien que je lui couse quelque chose. J’étais partie sur le Jedediah Trousers de Thread Theory, dans un tissu très joli mais vraiment galère à coudre car trop épais (cassage d’aiguille et surtout de fil à répétition tout les 10cm). Autant dire que quand je l’ai eu fini il me fallait un truc facile à coudre !

Flo avait aussi repéré le pull Finlayson de la même marque sur internet et le numéro de la Maison Victor est sorti à ce moment la avec … Bingo ! Un pull quasi tout pareil ! C’est à dire un sweat avec une espèce de col châle croisé. En plus je trouve celui de LMV presque plus joli car le col est plus épais et volumineux (sur le Finalyson il fait un peu raplapla, non ?).

SONY DSCflorent-3

Enfin bref, entre le décalquage-découpage-couturage j’en ai eu pour 2h a tout casser, autant dire que ça a été une affaire rondement menée ! Et vous savez a quel point ça fait du bien après une nuit à buter sur une surpiqûre (le pire étant que nous ne verrez pas ce pantalon car la coupe ne lui allait pas du tout = les boules … m’enfin ça n’a pas été perdu pour tout le monde car mon papa l’a récupéré) ...

Le patron est ultra-simple : un dos, un devant, 2 manches, 2 pièces de col, des bracelets de manches et du bas. Et c’est tout. Pour l’assemblage c’est identique, le niveau zéro de la difficulté même s’il faut forcément être un peu minutieux au niveau des angles du col. Pour être certaine de ne pas me planter j’ai d’abord assemblé le col à la machine à coudre pour pouvoir être plus précise. Je suis ensuite repassée à la surjeteuse – tout le reste a été fait directement avec.

Flo étant en Guyane, je n’avais pas de modèle sous la main : je me suis basée sur les mesures qu’il a pris (je lui avait envoyé un mètre ^^) et sur un tee-shirt à lui. J’ai fait un S sans marges et ça tombe plutôt pas mal, même si c’est un peu large au niveau des épaules. Je les ai repris et j’ai enlevé entre 2.5 et 3cm (en revanche mon père l’a aussi essayé et ça lui allait bien comme ça … d’ou l’intérêt de pouvoir essayer !).

Niveau modifications :

  • j’ai aussi rallongé les longueurs des bandes de bordures manches et corps qui paraissait vraiment petites au vue des dimensions des autres pièces.
  • pour le prochain, je rallongerais les manches de quelques centimètres en complément du rétrécissement de la ligne d’épaule.

florent-1florent-4

Pour terminer, le tissu est un molleton de chez Cousette dont j’ai été agréablement surprise du rendu en terme de couleur et de la qualité (pour l’instant rien à redire). L’intérieur est « gratté » (moi j’aurai dit doudou) ce qui fait que c’est super confortable (qu’est ce que vous croyez, je l’ai testé ce pull !) et chaud.

Il a été régulièrement porté pendant les vacances, j’ai eu une nouvelle commande … on peut donc dire que c’est un succès ! Reste à trouver le bon patron de pantalon pour monsieur maintenant et j’espère qu’il y aura un peu plus d’articles dédiés à la couture homme par ici 😉

florent-7florent-6