J’ai pris un cours – La peinture sur soie

 

Pour retrouver mes précédents articles :

 


 

sokina5

Lors du CSF 2018, Lucile, qui travaillait avec Pauline m’avait fait part de son envie de profiter d’une petite pause pour aller visiter le stand de Sokina Guillemot, alias « La récolte ». Je me souviens être passée devant, moi aussi, avoir trouvé cela très joli et … c’est tout (non mais je suis toujours assez lente, hein). En revanche le nom m’est resté dans la tête.

Cette année, pas de CSF pour moi, j’ai préféré glander dans mon canap’ mais ça a été l’occasion de me remémorer l’année précédente … et me suis mise à chercher ce nom sur Instagram. Une fois trouvé, j’ai pas mal scrollé à travers ses photos et je dois dire que j’ai beaucoup apprécié son travail. Sokina fait de la peinture sur soie. Bon, elle ne fait pas que ça mais c’est principalement ce qu’elle expose sur IG (et je vous invite à aller visiter son site vous voulez plus d’informations).

Source : Instagram @sokinalarecolte

Il faut croire que j’étais plus « mûre » ce coup ci car le lendemain je proposais à ma fidèle acolyte du boulot, Marie-Anne, d’aller s’inscrire à un petit atelier (c’est avec elle que j’avais été chez Herbarium). Quitte a être coincée en région parisienne, autant profiter des avantages qu’on peut y avoir en terme de variété de loisirs créatifs !*

Il faut savoir que je n’avais jamais vu ou entendu parler de la peinture sur soie avant : je partais donc avec un regard vierge sur la pratique ! Ça a été assez marrant quand j’en ai parlé avec mon chef, au bureau, qui m’a dit « Ah oui, ma grand-mère en faisait, c’est un truc de vieux un peu, non ? » – moi qui avait l’impression d’avoir découvert un truc innovant et  super moderne … héhé, j’étais loin de me douter qu’il s’agissait d’un passe-temps ayant connu ses heures de gloire dans les années 80 (90?) et légèrement tombé en désuétude.

sokina1sokina10

L E   D É R O U L É 

Nous avons donc réservé pour un atelier de 3h chez Odidido (vers Nation), un soir de semaine. Le créneau était celui de 19h-22h. Sur ce même créneau, il y a deux possibilités de dimensions de peinture – et donc deux prix : 50×50 à 60€ et 90×50 à 75€.

La soirée commence par un petit tour de présentation (nous n’étions que 5 le soir de l’atelier mais a priori le nombre de participants peut grimper jusqu’à 10, selon les dimensions de peinture choisies) – Tisane et biscuits sont à disposition.

sokina7sokina3L’atelier

Puis on passe à la présentation technique : le tissu support – le pongé de soie, la gutta – sorte de colle qui permet de faire des contours (ce qui ressorts comme des traits blancs à la fin) et la peinture. Des modèles de dessins sont proposés pour les personnes les moins inspirées (comme moi). Sokina présente également différentes techniques de peinture via des modèles scotchés au mur et son livre. Il n’y a aucunes consignes ou guidelines artistiques : on est 100% libre de faire ce qu’on veut, il n’y a pas de sujet imposé et tout le matos est a disposition. Vu notre petit nombre, Sokina était hyper disponible répondre à toutes pour toutes nos questions.

Dans l’idéal, si vous faites ce genre d’atelier, je vous conseille vraiment d’essayer de réfléchir (voir même de faire des croquis) de vos projets de dessins. Le temps passe extrêmement vite et si on passe 20-30 minutes à décider de ce qu’on veut faire … on risque de se retrouver à avoir du mal à finir (et oui, je parle de moi). En gros les 2/3 de l’atelier sont dédiés au dessin à la gutta et au séchage de celle-ci (au sèche-cheveux ^^), et le dernier tiers à la colorisation.

 

sokina11sokina6Le dessin à la gutta, qui devient presque transparent en séchant.

J’ai vraiment adoré faire cet atelier et franchement c’était en même temps très intense et très méditatif ! Je n’ai pas vu les heures passer mais l’ambiance était hyper calme (on était toutes très studieuses) et on finit vite en quasi-apnée au dessus de son cadre pour éviter de bouger ou de trembler ^^ et c’est magique de voir son dessin apparaître avec la couleur !

sokina8sokina4Début de la peinture

L E S   P L U S   E T   L E S   M O I N S

¶ Ce soir la nous étions seulement 5 et nous faisions toutes des grands formats, ce qui à un peu simplifié la logistique. Si vous faites des petits formats, vous « risquez » de devoir partager votre cadre avec quelqu’un – je pense que pour commencer, c’est peut être un petit peu moins facile (on ne peut pas se lever et faire le tour, bouger le cadre, etc …)

¶Eviter d’avoir la folie des grandeurs : comme je vous l’ai dit, j’ai traîné à savoir quoi faire et compte tenu de la taille du projet, je n’ai pas réussi à finir seule, et en plus il y a  peindre mon projet.

¶ La gutta, c’est pas facile au début, surtout si vous faites du dessin ! La toile est tendue sur un cadre en bois avec des punaises et on ne peut pas dessiner en appuyant sa main, comme on le fait quand on écrit ou dessine. J’ai trouvé ça très  déstabilisant et on se retrouve vite à faire des gros pâtés ou à mal « viser ».

¶ Vous repartiez de l’atelier avec votre projet fini ! Même s’il faut déborder un peu sur l’horaire, Sokina à pris le temps que chaque projet soit fini et sec avant de nous laisser partir. Elle nous a aussi donné la marche à suivre pour finaliser le projet à la maison (repassage pour fixer les couleurs, un  tour dans l’eau pour enlever la gutta).

sokina9sokina2

L ‘ A L T E R N A T I V E

Evidemment s’il n’y a pas d’ateliers près de chez vous et que l’expérience vous tente il y a pleins de possibilités ! Sokina propose sur son site son livre mais également plein de kit divers : cadre en bois, patron de motifs à décalquer, l’ensemble, avec carrément la possibilité d’avoir des motifs déjà dessiné à la gutta sur votre soie si vous avez peur de vous rater !

Personnellement j’ai été tellement emballée que je me suis remise au dessin (challenge de un dessin par week-end) et … que j’ai décidé de commander le matériel ! J’envisage même de prendre un autre cours. J’ai tout commandé sur le site Buttinette (un grand cadre, un kit de peinture débutant, des punaises, deux morceaux de soie) l’ensemble pour environ 60€. Je n’ai pas encore testé donc je ne peux pas juger de la qualité du matériel (moins cher que celui proposé par Sokina) mais la peinture est la même que celle utilisée pendant le cours.

sokina14sokina12sokina15

Mon oeuvre ^^

 

*Il y a également des ateliers en province

 

27 commentaires

  1. Bravo, article très inspirant ! Ton œuvre est superbe et tu auras beaucoup de plaisir à la porter. J’ai vu un kit avec dessin clémentine chez La petite épicerie 😉

    J'aime

  2. Ah ça, c’est drôle ! j’ en ai fait beaucoup dans les années 80-90 puis avec mes enfants, je suis passée à autre chose ….
    je me souviens de la gutta qui faisait des pâtés ou qui laissait un petit espace par lequel la couleur fuyait chez le voisin…. comme toi, démarré en « club », j’avais acheté ensuite tout le matériel petit à petit…. à cette époque, sortaient des revues tous les 2 ou 3 mois avec des modèles, et les patrons pour la gutta (mets un tissu foncé en dessous quand tu traces et quand tu peints, ça permet de voir beaucoup mieux ) Si tu accroches, tu vas bombarder ta famille de cousins et d’écharpes ! et tu vas bien t’amuser.

    J'aime

  3. J’en ai fait avec ma mère quand j’étais petite, en effet ça devait être la mode dans les années 90’s! Je me souviens avoir utilisé du gros sel pour donner de l’effet a mon nuage… mais pas sûre que ce soit très académique!
    C’est marrant avec Dressed je me suis motivée à essayer de dessiner des silhouettes et j’ai pris le cours de Rebecca Meurin sur Artesane. Je suis vraiment nulle mais j’adore dessiner en fait! Ça apporte encore autre chose que la couture et le tricot et je me dis que pour faire des petites pauses créatives sans écran le midi au boulot ça peut être pas mal. Du coup j’ai aussi acheté le cours sur libérer sa créativité en dessinant et j’hésite à prendre celui sur la gouache! Mais pour le coup j’ai peur que ma total absence de don artistique soit un peu frustrante, même si l’important c’est se détendre et s’amuser. Tu nous montreras tes dessins?!

    J'aime

    1. ça donnait quel effet le gros sel ? Pour le dessin je t’avoue que je dessine souvent avec une image modèle (j’ai commencé pendant mes cours en amph à l’IUT, donc bon, pas toute jeune) donc moi je garde mon téléphone sous le nez ^^ mais c’est super relaxant et c’est agréable de travailler un autre support. C’est vraiment un « temps calme » pour moi par rapport a la couture (ou on bouge, il y a du bruit …). Pour les dessins je les montrerais peut être sur instagram un de ces jours 🙂

      J'aime

      1. le gros sel ça faisait des variations de couleurs de la forme des grains de sel en fonction de comment ils absorbaient la peinture. ça donne un peu de « relief », de profondeur. Je ne sais pas si c’est très clair!

        J'aime

  4. Moi qui suis grand-mère, j’en ai fait en effet, dans les années 80 🙂 . Votre réalisation est très belle, tant pour le motif que pour les couleurs choisies.
    La peinture sur soie apporte la même sérénité que le coloriage de mandalas, mais c’est plus gratifiant – à mon avis – à cause du résultat « utilisable », et plus exigeant à cause de la précision technique nécessaire, surtout si en plus vous faites l’effort d’une finition en « roulotté à la main »….
    Cela devient vite addictif, donc voilà des cadeaux en perspective !

    J'aime

    1. Merci ! Pour l’effet addictif, disons que en effet, pour une première, ça m’a m’emballé. A voir si chez moi je retrouve le même plaisir 🙂 et si j’arrive a faire des trucs qui me plaisent surtout

      J'aime

    1. Bravo pour cette réalisation, le résultat est top👌. Ça fait plaisir de voir que cette activité est de retour, qu’elle a bien évolué, et qu’avec de l’imagination il est possible de créer des toiles modernes et dans l’air du temps !

      J'aime

  5. Bravo c est super..j ai découvert cette activité à l école primaire…dans les années 80..j adorais ça..c est plus simple que peindre sur un autre support car la couleur est stoppée aux contours…
    Merci pour votre partage qui nous donne l envie de créer 🤩🎨🧵🧶

    J'aime

    1. Héhé c’est plus facile sauf quand comme moi on ne ferme pas bien les bords ^^ en vrai je trouve la peinture bien plus facile sur papier que sur soie ! je trouve que le résultat est super difficile a appréhender car on perd vite le fil de ce qu’on fait quand la gutta sèche et devient transparente

      J'aime

  6. Votre réalisation est très jolie. Effectivement c’était très à la mode dans les annees 80 90. Il y avait même des magasines sur ce sujet. Je me souviens de ma plus grande réalisation, l’opéra Garnier. Et moi aussi j’utilisais le gros sel pour faire des effets sur la peinture 😁. Il va falloir que je fouille pour vérifier si j’ai encore chez moi les magasines en question. …..

    J'aime

  7. Bravo, c’est très réussi, j’aime beaucoup toutes ces peintures.
    Adolescente (année 87-90 ouf c’est loin), c’était mon passe temps préféré. Des mercredi et WE a ne faire que cela. j’ai inondé la famille de foulards, coussins, cadres (ils me remercient encore ;)) et puis les modes passent.
    J’appliquais la gutta à la plume et je préparais mes peintures dans des pots bébé à partir des couleurs primaires, vraiment merci pour ces beaux souvenirs.
    Et pour le gros sel : cela permet de diffuser la peinture, il faut l’appliquer très rapidement par petites pincées avant qu’elle ne sèche

    J'aime

Répondre à Claire-Marie Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s