I’m so fancy

Patron : Carolyn Pajama, Closet Case Patterns
Taille : 14
Matériel : Flanelles Cousette (pour les deux versions),
Passepoil et biais Liberty Betsy Fluo thé pour la version rouge

J’ai toujours vu mes parents (et même mes grands parents) avec des vrais pyjamas, assortis et confortables (et avec la petite robe de chambre pour le matin) … je ne sais donc pas ce qui s’est passé pour que le « virus » du Pyj’ ne m’atteigne pas. Cela fait des années maintenant que mes pyjamas sont composés des leggings (à des états de décrépitude plus ou moins variables) et de tee-shirt rarement flatteurs, souvent tachés de manière indélébile : pour résumer, le rebut de mon dressing.

Tout ce qui ne peut plus être porté en journée mais est en trop bon état pour être jeté ou que j’aime trop pour être donné fini invariablement par tomber dans la case pyjama.

Pourtant j’ai toujours aimé les « vrais » pyjamas, d’autant plus que je suis complètement le genre de personne à passer son dimanche (oserais-je dire le week-end entier ?) en pyjama si je n’ai pas d’obligations sociales ET EN MÊME TEMPS j’adore m’habiller (la preuve je passe mon temps libre à coudre)(en pyjama donc). Bref, j’étais perdue dans mes contradictions – comme souvent – mais au début de l’année je me suis surprise à acheter le patron du « Carolyn Pyjama » de Closet Case Patterns : j’adorais les photos, mon premier contact avec la marque (la robe Kalle) s’était très bien passé et l’idée commençait à faire son chemin.

1

Il aura pourtant fallu presque un an pour que ce projet passe de ma « To Do List » à ma machine. Le temps d’être mûre, que ma vision de la couture change un peu : utile vs. apparat – coudre moins mais du basique que je porte … et passer outre le « ça va me prendre des plombes et personne ne va le voir ».

Je pense que la motivation finale est arrivée du livre « Le Dressing Code » (oui encore lui) quand l’auteur parle du Syndrome du tapis rouge et du fait d’être dotée en terme de qualité/quantité de vêtements selon les occasions, et selon leur fréquence. En effet, je dors tous les jours (avant 23h de préférence ^^) en pyjama (je n’aime pas trop les chemises de nuits etc et je suis frileuse) c’est donc – à l’exclusion des sous-vêtements – la gamme de vêtements la plus portée pour moi. A partir de là, j’ai décidé de me bouger et de me faire des « fancy pyjamas » que je puisse porter tranquillement à la maison et en ne paniquant pas si la Poste ou des copains débarquent (oui, j’en suis là de ma vie).

12511b

L E   P A T R O N

J’ai donc acheté le pyjama Carolyn de Closet Case Pattern : j’aurais pu faire plus simple mais ce côté hyper travaillé/passepoilé colle vraiment à l’idée que je me fais d’un VRAI pyjama. Le but pour moi c’était d’avoir un truc dans lequel j’ai envie de parader et qui soit confortable (sinon à quoi bon quitter mes leggings).

J’ai commandé la version papier du patron directement sur le site de la marque (au Canada, donc) mais j’avoue que je n’aime pas les impressions sur papier de soie : je trouve ça trop fragile pour la brute que je suis et c’est pas évident de bien l’aplatir pour décalquer, sans compter que je galère à chaque fois à tout replier. Pour les prochains patrons de la marque je passerais au PDF comme je peux imprimer en A0.

Le patron propose 3 versions :

Sans titre
Source : Closet Case Patterns

A. Une version pantalon & manches longues sans passepoil
B. Une version pantalon & manches longues avec passepoil – la mienne donc
C. Un version short & manches courtes avec passepoil

La seule différence entre les versions A et B réside dans la longueur des manches et jambes du pantalon.

Le pantalon à des poches italiennes et une ceinture élastiquée, on peut aussi faire une surpiqûre décorative braguette : il ne présente pas vraiment de point technique à mon avis. La chemise en revanche est plus compliquée, en particulier à cause du col tailleur et de la finition proposée  pour celui ci.

Les instructions du livret sont en anglais – je n’ai pas réussi à mettre la main sur les françaises même si a priori elles existent ^^ et pour ma part au niveau de la pose du col elles n’ont pas été suffisantes (ou assez compréhensibles) et j’ai du m’aider des explications dispo sur le site de la marque (lien en fin d’article).

1368

L A   C O U T U R E

Je vous présente directement mes deux versions cousues pour cet hiver : l’une est en flanelle épaisse vert foncé a pois (et passepoil uni) et l’autre en flanelle plus légère uni (et donc passepoil a motifs). Je les ai achetées chez Cousette et ce choix de tissu était pour moi une évidence tant en terme de douceur que de chaleur ! J’ai eu la chance de trouver la flanelle bordeaux à moitié prix sur le site de Cousette car attention, ce patron est très gourmand en tissu (environ 4m !) et après réflexion j’ai aussi évité les tissus à carreaux car je n’avais pas envie de m’arracher les cheveux sur les raccords.

J’ai enchaîné la couture des deux, ce qui m’a permis de faire quelques améliorations & commentaires :

– Pour les deux versions j’ai renforcé le biais des poches italiennes avec un ruban de sergé. C’est une technique que m’a appris Pauline pour lutter comme les déformations/le bâillement et je le fait systématiquement.

– La finition du col proposée permet de ne pas avoir de parmenture en faisant un repli : personnellement je trouve que ça complique inutilement le processus (une parmenture c’est bien plus facile à coudre ^^) et en plus je n’ai pas trouvé ça très propre ! Du coup je vous avoue que je n’ai pas bien saisi le concept. Pour ma seconde version (le rouge), aucune hésitation, j’ai fait une parmenture ! Elle est bordée du même biais que le passepoil et je trouve que c’est de loin les plus belles finitions que j’ai fait depuis longtemps. Si vous voulez suivre la méthode du patron, je vous mets des liens utiles en fin d’article.

4

– Attention aux marges de coutures et à la largeur de votre passepoil ! Je m’explique : les marges sont intégrées et font environ 1.5cm. Pour ma première version, le passepoil est gros et le « bord » (le côté ou il n’y a pas le boudin) faisait environ 1cm. J’ai cousu comme ça sans me soucier des marges (donc en prenant 1cm au lieu de 1.5cm sur les pièces bordées de passepoil) et tout s’est bien passé.

En revanche le passepoil Liberty utilisé pour ma seconde version est beaucoup plus fin et le « bord » ne fait que 0.5cm … et passer de marges de 1.5cm à 0.5cm, ce n’est pas une bonne idée … On pourrait croire que ça ne se voit pas (et c’est vrai au niveau des devants) mais au niveau du col j’ai trouvé ça trèèèèèès visible – il faut dire que j’avais ma première version pour comparer, mais quand même. Je vous mets une photo de ma 1ère tentative en dessous pour que vous puissiez voir la différence.

IMG-20191029-WA0007

J’ai préféré tout découdre et refaire un col en rabotant 1cm sur tout le bord passepoilé afin de mieux respecter les proportions. C’était chiant mais je m’en serais voulue de ne pas le faire : j’avais fait tellement d’efforts sur les finitions !! J’ai également raboté les jambes et manches de 2-3cm pour les mêmes raisons.

107

A V I S   G E N E R A L

Pour résumer c’est un projet long mais pas spécialement difficile : il y a beaucoup de repère et il faut y aller par étape. Pour moi (et parce que je n’aime pas ça) le plus fastidieux est sans aucun doute la pose de passepoil … mais bon, on a rien sans rien, et franchement ça vaut vraiment le coup ! C’est ce qui fait toute la classe de la chose (d’ou le titre de l’article … à chaque fois que j’enfile un de ces pyj’ je me sens super élégante ! So Fancy ! (en vrai il faudrait lire l’article en écoutant la chanson)

J’étais super contente de mes choix de tissus car ils s’harmonisent chacun avec 1 ou 2 pulls de mon dressing pour un look un peu moins pyj’ et hyper chaud et confort (parfait pour traîner la journée en fait). Mais après il y a eu un DRAME (rien de moins) : après avoir porté la version verte 1 nuit (véridique)(en plus j’ai rien fait d’autre que être assise et allongé, soit max 20m de marche), des trous ont commencés à apparaître au niveau des pois ! Ce n’est pas allé en s’arrangeant et après une semaine il y avait des trous dans toutes les zones ou il y a du frottement (entre-jambe & couture le long des jambes, dessous des bras …). J’en ai bien sur fait part à Cousette et ils étaient aussi surpris que moi. J’avoue que Cousette est un des sites sur lequel je passe le plus de commande et il ne m’était jamais rien arrivé de ce genre. En tout cas, ils sont pros : le tissu n’est plus en vente et j’ai été remboursée.

DSC08979
Les bouloches c’est cadeau.

Je sais déjà que j’en referais deux au printemps prochain (peut être en Liberty ?).

Dans l’immédiat, la prochaine étape est de troquer mon vieux sweat à capuche contre une vraie robe de chambre.

32

Liens utiles

Tuto col – Closet Case Patterns (en anglais)
Tuto col n°2 – Sew Sarah Smith (en anglais)
La chanson

 

 

 

24 commentaires

  1. Ils sont magnifiques tes deux pyjamas ! ça fait mal au cœur pour celui à pois, tout ce temps passé pour finalement être abîmé si vite !
    je trouve ça très gratifiant de coudre un pyjama car oui peu de gens le voyent (dans mon cas carrément personne) mais on le porte beaucoup plus souvent qu’une jupe ou une robe…
    j’ai cousu aussi ce pyjama le mois dernier mais je me suis compliqué la tâche car je le voulais absolument en jersey de coton pour encore plus de confort. au final la mission a été accomplie mais je ne pense pas recommencer avant l’an prochain.
    sûr ce, bonne journée ou plutôt bonne nuit ! 😉

    J'aime

    1. Effectivement je l’ai eu mauvaise mais bon, ça sera une « toile portable » et puis voila … il me fera au moins l’hiver. Je suis d’accord sur la rentabilité de l’effort : c’est sur que a part les manteaux, il n’y a rien qu’on porte aussi souvent !

      J'aime

  2. Merci pour ce billet plein d’humour et chapeau pour les finitions impeccables de tes pyjamas ! En grande fan de Closet Case Patterns, j’ai ce patron dans ma to-do list depuis longtemps, mais la conviction d’avoir trouze mille trucs plus importants à coudre a fait que j’ai toujours repoussé le moment de m’y mettre. Ton article va peut-être bien me faire changer d’avis sur la question 🙂

    J'aime

    1. héhé franchement moi c’est le côté « passer 3h sur un projet que je vais mettre 10 fois ou passer 3h sur un truc que je vais mettre 289 fois » qui m’a fait ouvrir un peu les yeux ^^ et puis je commence a vraiment voir la couture différemment 🙂

      J'aime

  3. la poisse! je crois que j’aurais pleuré : pour le passepoil (l’inconvénient des patrons MC incluses – le seul?) et le tissu qui s’effiloche. J’ai eu aussi recours au service client de Cousette que j’ai aussi trouvé au top, une valeur sûre pour les achats sur internet je trouve.
    Mais en tout cas ils sont très beaux et j’adore la photo avec la cafetière, parfaite mise en situation ;-).
    Est-ce que tu aurais un lien qui explique ce que tu as fait pour stabiliser la poche (ou une photo?). ça m’intéresse! En tout cas bravo pour ta détermination à enfin coudre tes pyjous!

    J'aime

  4. Je suis moi aussi en train de glisser de la couture Red carpet vers la couture utile. J’ai le patron du caroline pj depuis 2 ans et je me suis toujours pas lancée alors qu’il serait autant rentabilisé que le tien car je suis de la température frileuse et week-end en pyjama. Allez cet hiver je ma lance!

    J'aime

  5. Magnifiques ces pyjamas ! Je lis très régulièrement votre blog et admire votre travail et votre prose. Cette fois, je ne peux m’empêcher de commenter, tellement je me reconnais dans celle qui porte ses vieux leggings et T-shirts durant toute sa journée de congé (en priant pour que le facteur ou la voisine ne vienne pas sonner)… Du coup, je vais peut-être avoir le courage de faire de vrais pyjamas, surtout que mon armoire regorge des coupons de coton gratté légués par ma grand-mère…. Merci pour tous vos articles. A bientôt.

    J'aime

  6. Désolée pour le problème de tissu. Mais les deux versions sont vraiment très réussies. Et effectivement, quand tu le formules, ça parait évident, mais les vêtements que je porte le plus sont les vêtements de nuit.

    J'aime

    1. Non mais quand je dis qu’il est plein de bon sens ce livre ^^ mais il y a plein de trucs comme ça qu’on se cache un peu … ça parait toujours plus sympa de coudre une robe même si on en a bcp moins besoin

      J'aime

  7. Bravo bravo, quel travail ! Et ils sont superbes ces pyjamas, comme les copines je l’ai aussi en stock, même s’il est imprimé ! (Faut encore scotcher et couper hein, mais bon). Et bravo pour le passepoil moi aussi je trouve ça relou mais c’est juste superbe ! Tu as bien raison de t’y être attaqué en tout cas 🙂
    Bonne nuit alors !!

    J'aime

  8. Tes deux pyj’ sont magnifiques ! Dommage pour la flanelle à pois car la couleur était vraiment belle… Je ne sais pas pourquoi je reporte moi aussi la couture d’un pyjama, alors que quand je vois les tiens, je me dis que ce serait tellement gratifiant (et aussi super utile !!).

    J'aime

  9. Je suis admirative. Tes pyjamas sont vraiment magnifiques. Je passe également beaucoup de temps en pyjama et je trouve nécessaire qu’ils soient élégants. Mais passer autant de temps sur des pièces de nuit me rebute.

    J'aime

    1. En vrai j’ai essayé d’en acheter mais ou la coupe n’était pas terrible, ou le tissu (souvent de la viscose … déjà le coton ça se froisse mais la … a moins de repasser son pyjama tt les jours) et puis ils n’ont pas du tout tenu dans le temps, les coutures pantalons finissent tjrs par se détendre ou craquer 😦

      J'aime

  10. Bravo ils sont très beaux! 🙂

    Moi je profite des pyjamas pour avoir des jolies imprimés difficile à porter au qotidien le jour; et je fais souvent imprimé en bas et unis en haut. Et ils sont tous interchangeable; j’ai une pyjama capsule quoi! 😀
    Par chez moi c’est plus simple: le patron gratuit de Biquette: Tamagotchi breton; et un t shirt long ou court. Pour leur donner un peu de classe de temps en temps, j’ai aussi fait un chemisier du livre Dressed dans une chute de viscose uni.

    J’ai hâte de voir la version printemps! 😉

    J'aime

  11. Bonjour Anne! « Pourtant j’ai toujours aimé les « vrais » pyjamas, d’autant plus que je suis complètement le genre de personne à passer son dimanche (oserais-je dire le week-end entier ?) en pyjama si je n’ai pas d’obligations sociales ET EN MÊME TEMPS j’adore m’habiller (la preuve je passe mon temps libre à coudre)(en pyjama donc). Bref, j’étais perdue dans mes contradictions – comme souvent » est exactement l’histoire de ma vie( depuis que je couds)!!
    Bravo pour ton initiative ! c’est une magnifique idée qu’il me faudrait appliquer également, par contre je me permets de te mettre en garde sur la robe de chambre : si tu t’y mets, assure-toi de choisir un tissu aussi confortable pilou-pilou que possible, perso j’imagine bien un sweat oversize en molleton par-dessus un si beau pyjama, et mes chaussons ugg aux pieds, bien évidemment!!
    ça y est, tu me fais rêver! j’imagine les meilleures vacances de Noël dans tel costume!

    Bon week-end en mode pyjama!
    Mary

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s