Blasée du blazer

Patron et Marque : Amsterdam | Orageuse
Taille : 38 au épaules, 42 aux hanches
Matériel : Lainage du marché d’Antony

Après tout le monde, je continue à découvrir, les unes après les autres, les nombreuses marques de patron arrivées sur le marché ces deux dernières années. Après Ready To Sew, je me suis intéressée à Orageuse. En fait, j’ai commencé à regarder ce qui se faisait de près lors de la sortie de la dernière collection. En effet, j’ai eu un petit crush pour la robe Bristol … donc j’ai commandé le blazer, logique me direz vous ! ^^

Non en fait, j’avais un coupon de lainage léger à motif pied de poule de seulement 2m. Et figurez vous que ce n’est pas évident de trouver un manteau qui passe là dedans … et j’ai cherché. Avec 2.20m de tissu pour la t.46 ça me paraissant prometteur (et c’est passé sans problème).

Pour info, j’ai écrit cet article avant de savoir que la veste finirait sur les épaules de ma mère. Les critiques formulées concernent donc le seyant de la veste sur moi et pas sur elle. Pour info elle fait 5cm et … 20kg de moins que moi !

SONY DSC

Avant de coudre

Au téléchargement du patron (ils ne sont proposés qu’en PDF), mon lien était corrompu puisque les instructions en français n’étaient pas présentes dans le dossier. Après un petit mail, tout est rentré dans l’ordre dès le lendemain donc bon point pour la réactivité (genre je fais exprès d’avoir des problèmes pour pouvoir tout tester ^^).

En revanche, là ou il y a un gros point noir, c’est le nombre de pages du PDF. Plus de 40. C’est beaucoup, et surtout, ce n’est écrit nulle part (perso, après les 20-25p – sauf coup de foudre, vous m’avez perdue). Ce n’est pas la 1ère fois que je le dis mais je trouve que c’est un gros plus quand ce petit détail est précisé. En même temps je ne sais pas si je l’aurais acheté en le sachant … alors ça ne ferait pas les affaires de tout le monde ^^. Toujours est-il que je l’ai fait imprimer chez CopySew (très bon service, utilisé plusieurs fois), et qu’il a fallu rajouter ces frais au prix du patron. Une pas si bonne affaire, somme toute.

SONY DSCSONY DSCSONY DSC

La couture

Continuons dans la distribution des points (héhéhé ^^) :

  • Les marges de coutures sont incluses.
  • Le nombre de pièces ne m’a pas paru excessif au vu du résultat.
  • Il y a beaucoup de repères. Mais genre beaucoup. Quand tu vois que sur certains patrons parfois tu ne sais même pas dans quel sens se monte la manche (hum), là il y a 6 crans sur chaque. J’ai trouvé que c’était franchement presque trop. Il y a une mesure à trouver pour ne pas surcharger inutilement d’info la planche.
  • On parle épaulettes et cigarettes de tête de manche. C’est un détail qui change beaucoup de choses (pour moi les cigarettes maintenant c’est sur toutes les vestes et manteaux structurés) et qui est souvent oublié sur les patrons indépendants. Je me souviens, la 1ère fois que j’ai été confrontée à ça c’était sur le Quart Coat de Pauline Alice : ça m’avait paru inutilement compliqué mais maintenant, j’ai toujours les deux en stock. Les épaules ont un plus joli tombé et c’est beaucoup plus net … même s’il faut faire quelques points à la main !
  • Les schémas et explications sont de très bonne qualité avec toujours une petite flèche allant de l’un à l’autre (non parce que parfois on s’embrouille). En revanche j’ai trouvé que la partie couture de la doublure sur le manteau était traitée vraiment rapidement et légèrement. Je n’y ai pas trouvé mon compte et j’ai du m’y reprendre un paquet de fois pour un résultat pas du tout satisfaisant. Et c’est même pas ma 1ère veste … Mais on en reparlera plus bas.

SONY DSCSONY DSCSONY DSC

Passons aux détails … Mon tissu étant assez mou et s’effilochant facilement, j’ai eu peur du résultat. J’ai donc décidé de tout entoiler. C’était une mauvaise idée. ça se fait bien pour certains projets mais là, clairement, c’était une FIB* (et fais pas genre tu sais pas ce que c’est). En fait, j’ai pas trop compris ce qui s’est passé mais une partie de mes pièces a rétréci lors de la pose du thermocollant. Pourtant le tissu était passé à la machine et repassé … je me suis retrouvée avec -5cm sur la longueur de la pièce dos quand même … Ou alors je me suis trompée dès le début mais autant 1 ou 2 cm je dis pas, mais 5, ça fait beaucoup quand même.

Bref. Comme je l’ai dit, les explications étant claires, je n’ai pas eu de gros problèmes avant d’arriver à la doublure. Et là, c’est le drame. Déjà, j’ai pris la décision de la raccourcir de 3-4cm étant donné que je venais « d’égaliser » le corps du manteau de quasi 5cm (rapport au dos trop court). Logique. Vient la couture, on commence par le bas, puis le reste du manteau, et normalement il doit y avoir le fameux « petit pli » = la grosse cata, impossible de trouver dans quel sens prendre le truc pour que ça ressemble a quelque chose. En plus la doublure me paraissait excessivement longue, justement au niveau de ce « petit pli » puisqu’elle descendait jusqu’en bas … j’ai donc retourné les schémas dans ma tête et fini par tout découdre. J’ai enlevé à nouveau quelques centimètres à la doublure et recousu. Je n’ai toujours pas compris comment avoir un résultat propre, donc j’ai fait à la main comme je pouvais et j’ai glacé l’enforme. Essayage … verdict : la doublure était maintenant trop courte et ça créait une bosse dans le dos à cause du tissu qui s’affaissait (oui, j’ai eu envie de pleurer).

Autant vous dire que je l’aurai bien brûlée mais non, j’ai simplement tout décousu, surjeté les bords inférieurs de la doublure et du manteau et décidé de les laisser libre (pas trop le choix en même temps). J’ai glacé et fait les finitions à la main pour l’enforme.

SONY DSCSONY DSCSONY DSC

Le seyant

Si au moins ça valait la peine ! Mais non.

  • Déjà, malgré le 42 au niveau des hanches, je ne peux pas fermer la veste (or c’était quand même l’idée sinon j’aurai fait un 38 partout).
  • A cause de mes erreurs, je trouve la veste trop courte. Avant couture de la parmenture et avec 5cm de plus c’était beaucoup plus flatteur.
  • Je  trouve les manches un peu trop serrées ET un peu courtes.

C’est malheureusement une veste qui ne trouvera pas sa place dans mon placard (à priori) pour ces raisons. Je suis vraiment déçue de moi et de mes choix mais aussi d’avoir « gâché » ce tissu que j’aimais bien … mais bon c’est le jeu !

Si vous voulez lire une revue plus positive de ce patron, allez lire cet article de Clotilde 😉

SONY DSCSONY DSC

*Fausse Bonne Idée